Imagine ta robe de réveillon

imagine-8

Bonne Année 2017 à tous en vous souhaitant le meilleur et surtout pleins de projets créatifs !

Imagine.

C’est le nom de la robe prévue pour le concours de pattern hacking proposé par Louis Antoinette Paris.

Début 2016 j’avais participé avec ma version de La Parisienne, mais cette année, je n’ai pas trouvé le temps de réaliser la robe dans les temps, mais j’ai quand même pensé à télécharger le patron !

Alors avec beaucoup de retard, je vous présente ma robe Imagine en poly-viscose texturé de chez Pretty Mercerie. Une couleur kaki tendance pour l’hiver, un petit passepoil or qui vient souligner les découpes des épaules, et un dos plein pour pouvoir en profiter pleinement au bureau, font de cette robe une nouvelle pépite de mon dressing.

Aucune modification cette fois, j’ai juste oublié d’entoiler les parementures et elles sont du coup un peu molles. Pour le reste, pas de difficulté, tout s’emboîte parfaitement grâce aux multiples crans de montage proposés sur le patron.

Le niveau de couture est à mon avis plus élevé que pour La Parisienne, surtout en raison du nombre de pièces, des empiècements parfois un peu techniques et des surpiqûres.

Quant aux options de hacking, ça m’a aussi semblé plus complexe, mais j’ai vu toutes les réalisations sur les réseaux sociaux et beaucoup d’entre vous ne manquent pas d’imagination ! Bravo !

De mon côté, j’ai étrenné cette beauté pour le réveillon du Nouvel An, et je vous propose du coup quelques photos prises juste avant la fête, dans la forêt givrée de la Vallée de Chevreuse.

 

imagine-6

Happy New Year and all the best to you all, with many creative projects!

Imagine.

This is the name of the dress to be sewn within Louis Antoinette Paris’s contest.

Beginning of 2016, I participated with my La Parisienne, but even though this time it was impossible for me to release before the deadline, I took time to download the pattern!

So, here is my belated Imagine dress in a beautiful textured poly-viscose from Pretty Mercerie. The trendy kaki color for winter, a bit of gold piping to underline the shoulder seams, a plain back make this dress a new jewel in my closet.

No alteration this time, I just forgot to interface the collar facing that is not as stiff as it should be. Besides that, no difficulty, everything comes smoothly thanks to numerous notches in the pattern.

Sewing level is higher than for La Parisienne in my opinion, especially because of the number of pieces, some tricky bits in assembling the back and all the top-stitching. And regarding the hacking options, they are less obvious I think, but I saw all the posts on social networks and I must admit that some of you have a lot of imagination! Bravo!

On my side, I rocked this beauty for the New Year’s Eve et I propose you some pretty pictures taken just before the party, in the the freezy forest of Vallée de Chevreuse.

imagine-12

imagine-1

imagine-15

imagine-4

imagine-7

imagine-13

imagine-6-2

imagine-17

Look : 

Chapeau / HatMarks & Spencer

Echarpe / Scarf – artisanat local

Collants / TightsDIM

Bottines / Boots – André


Patron / pattern : Imagine – Louis Antoinette Paris – Taille/Size 36-38

Tissus / fabric : Polyester Viscose – Pretty Mercerie

Modifications / alterations : none

Lieu de prise des photos / Pictures taken at : Forêt de Chevreuse, Yvelines

La robe Gold

gold-10

J’avais envie d’une tenue un peu bling bling pour mon anniversaire et les fêtes de fin d’année, et j’avais un coupon de tissu en satin polyester légèrement brodé d’un motif feuillage qui attendait patiemment son tour.

Pour le patron, je voulais quelque chose de simple, afin de contrebalancer l’audace de ce tissu satiné trouvé cet été aux Coupons de Saint Pierre. Je me suis donc lancée sur le modèle de robe du Burda Easy  Automne/Hiver 2016. J’ai simplement ajouté une poche prise dans la couture de côté et entièrement doublé le vêtement.

Après ajustements pour la stature, la robe tombe bien même si la ligne de taille est un peu haute pour moi. La jupe froncée confère un côté juvenile assez mignon, et les manches au coude lui donnent du chic.

J’ai quand même un doute sur le jaune or, et l’aisance est généreuse ce qui peut un peu empâter la silhouette, mais je suis sûre que pour les fêtes elle sera bien adaptée!

Donnez-moi votre avis !

gold-5

I fancied something a bit bling bling for my birthday and the coming Christmas parties, and I had a coupon of polyester satin with a light floral embroiderie that was waiting in my stash.

For the pattern, I wanted something simple to contrast with the audacious fabric found at Coupons de Saint Pierre. So I started with the dress from the latest Burda Easy Fall/Winter 2016. I just added a pocket and entirely lined the garment.

After adjusting for my petite size, the dress fits perfectly even though the waist line falls a bit high for me. The gathered skirt gives the dress the babydoll style when elbow length sleeve give some chic.

I still doubt about the golden yellow color, and the dress is maybe not enough fitted, but I’m pretty sure it will be comfortable for the dinner parties!

Share your thoughts!

gold-14

gold-3

gold-4

gold-13

gold-9

gold-8

Look : 

Manteau / CoatSinequanone

Collants / TightsDIM

Bottines / Boots – André

Bracelet – Merci Majolie


Patron / pattern : Robe  Burda Easy F/W 2016 – taille / size 36

Tissus / fabric : Satin de polyester jaune or / Gold polyester satin, voile de coton (doublure) / cotton voile (lining)Coupons de Saint-Pierre

Modifications / alterations : Ajustement de stature, ajout d’une poche / Petite size adjustment, one pocket in the side seam

Lieu de prise des photos / Pictures taken at : Galeries Lafayette Haussman, Paris 9ème

Working girl en Los Angeles

LosAngeles-8

Ma tenue idéale pour le bureau est sans conteste la robe, de préférence droite, et longueur genoux. Je trouve que la robe droite est à la fois pratique à enfiler le matin en quelques minutes, élégante en cas de réunion improvisée avec les chefs, et donne un air sérieux sans être guindé.

J’avais envie d’une nouvelle robe pour aller travailler, quelque chose de confortable, mais en même temps chic et moderne. J’ai trouvé mon bonheur chez Louis Antoinette avec la robe Los Angeles. Ses découpes bien galbées, sa longueur idéale, et ses mancherons tout mignons ont eu raison de moi.

Pour contraster avec son côté très élégant, j’ai choisi une matière plus décontractée, un jean stretch, trouvé aux Coupons de Saint Pierre, dans des tons de bleu nuit qui frise avec le noir. Son élasticité permet d’avoir une robe ajustée sans être trop moulante.

J’ai coupé le patron en 36 pour le haut et gradé sur un 38 pour la taille et les hanches. La robe est bien ajustée, même si j’aurais préféré qu’elle soit un peu moins moulante au niveau du ventre. Je pense que les nombreuses découpes sur le devant réduisent l’effet d’élasticité du jean; avec une matière plus élastique, le tombé serait parfait je pense. Je n’ai apporté aucune modification au patron, à part l’ourlet remonté de 4cm pour que la jupe arrive pile au dessus du genou. J’ai souligné la découpe poitrine par un passepoil rose fuchsia de chez France Duval-Stalla et j’ai choisi de finir le bas des emmanchures avec un biais retourné, car le simple repli ne me satisfaisait pas en termes de finitions.

Malgré les apparences, ce patron est facile d’accès et le montage se passe sans encombre grâce aux nombreux repères de montage.

Je ne peux que vous le recommander si c’est votre style !

LosAngeles-4

My ideal outfit for work is definitely a knee length sheath dress. I feel that a sheath dress is an easy choice in the morning without having to match any other piece of garment, it’s elegant in case of any meeting with the boss, and it gives some seriousness without being too formal.

I fancied a new dress for going to work, something comfortable but chic and modern at the same time. I found the graal with Louis Antoinette’s Los Angeles dress. Well designed seam lines, perfect length and small pleated clap sleeves knocked me off.

To give some constrast to the formal shape, I chose a casual stretch jean from Coupons de Saint Pierre in a dark-blue-almost-black color, to have the dress fitting snuggly on the body.

I cut the top part in size 36 and graded to a 38 for waist and hips. The dress fits well although I would have preferred a little bit more room at the waist. All the seams at the front reduce the stretch effect and I guess a fabric with more stretch in it would be perfect for the fit I like. I changed nothing to the pattern, except the length I shortened by 4 cm for the dress to hit just above the knee. I underlined the chest with hot pink piping from France Duval-Stalla and I finished the armholes with biais for a neat finish.

Despite the sophisticated look, this pattern is quite easy to tackle and the sewing process goes smoothly thanks to many notches and marks to ease the assembling process.

I can only recommend it if you like this style !

LosAngeles-7

LosAngeles-5

LosAngeles-3

LosAngeles-9

LosAngeles-2


Patron / patternRobe Los Angeles – Louis Antoinette – taille 36/38

Tissus / fabric : Jean Stretch – Coupons de Saint Pierre, passepoil rose fuchsia – France Duval-Stalla

Modifications / alterations : ourlet raccourci de 4 cm / hem shortened by 4cm

Lieu de prise des photos / Pictures taken at : Place du Québec, Paris 6ème

Yoyo Wax

Yoyo-3

Quand je pars en voyage, je reviens très rarement avec des souvenirs car je n’aime pas les babioles qui traînent, et les objets artisanaux sont toujours super beaux sur le moment et une fois à la maison, ils font tâche voire super kitch. Alors quand je ramène quelque chose c’est soit un vêtement, soit un bijou, soit du tissu pour être sûre que ça serve et que ça ne finisse pas à la poubelle.

Ainsi, lors d’un voyage d’affaires au Sénégal (oui j’ai de la chance !), j’ai pris une petite heure de quartier libre pour aller visiter Dakar et fouiner dans les marchés et petites boutiques de tissus dans l’espoir de trouver un joli coupon de wax. Au final, j’en ai trouvé deux sans savoir à l’époque ce que j’allais pouvoir en faire.

Compte tenu du motif plutôt imposant, tant par la taille que par la couleur, il me fallait une coupe simple, et j’ai décidé de réaliser une robe pour profiter de la totalité du coupon. Alors j’ai pensé à la Yoyo Dress de Papercut Patterns à cause de son zip frontal sur lequel j’avais craqué.

C’était sans compter le problème des raccords ! Avec mon coupon de 2 yards (quasiment 2m) sur une laize de 110 cm, il m’a fallu ruser pour caser ma robe ! Bon, j’ai renoncé aux raccords côtés pour privilégier le devant et le dos et j’ai bien fait ! J’adore le rendu !

J’ai coupé ma robe en taille XS pour caser les hanches, mais j’ai préféré ajuster le haut sur le patron en rétrécissant le tour de poitrine entre le XXS et le XS et en gradant au XS vers la taille. J’ai également choisi de coudre les pinces du devant, buste et jupe, au niveau des repères du XXS pour qu’elles tombent mieux sur moi. Enfin j’ai fini les parementures par un point invisible tout autour, et me voilà quelques heures plus tard avec une robe style africain très confortable et tendance de par sa coupe.

Ce tissu est un vrai plaisir à travailler, à condition de le prélaver (comme toujours hein?) et de prendre de bonnes aiguilles neuves. En revanche il ne faut pas choisir un patron qui nécessite de beaux drapés, car le wax reste quand même assez raide.

De mon côté, j’ai adoré les créations modernes de Christelle dans Cousu Main qui sait vraiment mettre en valeur cette étoffe si particulière !

Et vous, aimez-vous travailler le wax?

En attendant de vous lire, je vous emmène avec moi visiter le musée du néon de Las Vegas !

Yoyo-12

When I travel, I hardly ever bring back any souvenirs because most of the time, when it’s about local art or little objects, it looks weird once back at home. So when I come back with something, it’s usually clothes, jewelry or fabric to make sure they will be useful and will not end up in the trash bin.

During a business trip in Senegal (I’m a lucky woman !), I took an hour free time to search for fabric in local markets and little shops in Dakar, and found two nice coupons of wax I didn’t know at all how they would turn out later…

Given the heavy print and color block, I thought it was better to target a simple shape of garment, and decided to go for a shift dress to take advantage of the total yardage. I chose the Yoyo Dress from Papercut Patterns because of the trendy front zip I really liked. But I forgot the pattern matching problem that becomes quite a huge one when you only have 2 yards of fabric on 110 cm selvedge !

I prioritized the front and back for pattern matching and gave up with the sides, which finally is totally ok! I love it like that!

I cut a XS mainly for my hips, and decided to adjust the pattern for the bodice to reduce the width in between XXS and XS grading to a XS at the waist. I also decided to sew the XXS front darts to have them adjusted to my bust. Finally I finished the facings with hand stitching to make them invisible, and a few hours of sewing later, here is a new comfortable and trendy  African dress!

This fabric is really fun and easy to sew provided to pre-wash it and don’t choose a pattern with too much drape as it remains quite stiff.

In my opinion, Christelle from Cousu Main knows very well how to leverage this material in a very modern way, and I loved many of her creations and style.

Have you ever worked with wax fabric? Do you like it?

Waiting for your thoughts, let’s visit Las Vegas Neon Museum together !

Yoyo-5

Yoyo-11

Yoyo-1

Yoyo-10

Yoyo-9

Yoyo-4

Yoyo-15


 

Patron / pattern : Yoyo – Papercut Patterns – taille / size XXS – XS

Tissus / fabric : Wax – from Senegal

Modifications / alterations : none

Lieu de prise des photos / Pictures taken at : Neon Museum – Las Vegas, Nevada

 

Golden Gate Dress

GGDress-6

La robe chemise, c’est semble-t-il LA tendance de l’été. On la retrouve dans les magazines féminins, chez les patrons indés etc… Alors, moi aussi j’ai eu envie aussi de ma robe chemise, et je l’ai trouvée dans le hors série Burda A/H 2015.

Je n’ai jamais vraiment fait de chemise, c’est un peu mon éverest couture je dois dire, mais j’ai déjà travaillé plusieurs détails clés des chemises sur d’autres types de pièces et je me suis dit que cette version simplifiée me mettrait le pied à l’étrier. Initialement prévue pour un tissu lourd type velours cotelé (bah oui, édition d’hiver hein ?), j’ai décidé que le patron s’adapterait très bien à un tissu fluide, ce qui donnerait même peut-être un peu plus d’allure à cette robe un peu brute de fonderie.

J’ai choisi un très joli lyocel (ou Tencel) de chez France Duval Stalla dans une couleur bleu jean, et ce tissu est une merveille de douceur sur la peau !! Vraiment la matière idéale pour les chaleurs de l’été, à la fois légère mais non transparente et trèèèèèèès douce.

J’ai également acheté des boutons assortis et un peu de biais étoilé pour finir les fentes de manches, l’intérieur des poignets et faire les propretés au niveau du col qui est cousu sans pied de col, donc avec couture apparente sur l’intérieur, ce que personnellement je regrette. Bref, le biais cache la misère et l’effet est réussi en rappelant les poignets !

Cette robe, je l’ai étrennée lors des mes vacances à San Francisco et je n’étais pas mécontente d’avoir opté pour les manches longues car un vent très frais venait sacrément refroidir les températures dans cette jolie ville !

Et vous, quel patron de robe chemise avez-vous choisi pour cet été ?

GGDress-8

The shirt dress seems to be the it-piece of wardrobe of this summer. You can find them in all magazines, indie pattern brands and so on. I also needed my shirtdress, and I found it in Burda Easy Fall/Winter 2015.

I haven’t really sewn a shirt yet – it’s my sewing Everest I would say – but I already worked on some shirt details on other types of garments and I felt like this simplified version would be a good start for me. The pattern was initially planned for a heavy fabric such as velvet (winter edition of Burda…), but I decided to try it in a lighter material with more drape, which would probably give this dress a bit more of a chic look.

I bought a beautiful lyocel (or Tencel) from France Duval Stalla in a light blue jean color, and this fabric is the softest I had been sewing so far!!! ideal for summer heat, light but not see-through, and sooooo soft on the skin.

I also took some pretty little buttons and some bias tape to finish the sleeves, cuffs inseam and neaten the seam allowances on the collar that is mounted without collar stand, so with visible seam allowances on the inside…some pretty details that really give something more to this dress in my opinion.

I wore this dress for the first time during my holiday in San Francisco, and I was pretty happy I had gone for long sleeves as it was fresh and windy in this beautiful city !

What about your shirt dress? Do you plan one? Which pattern have you chosen?

GGDress-1

GGDress-2

GGDress-3

GGDress-7

GGDress-10

GGDress-11

GGDress-4

GGDress-12


 

Patron / pattern : Robe chemise #1E  – Burda Couture Facile A/H 2015 – taille 36

Tissus / fabric : Tencel – France Duval Stalla 

Modifications / alterations : modifications pour Burda Petites / Burda Petite alterations

Lieu de prise des photos / Pictures taken at : San Francisco MOMA, Golden Gate Park and Golden Gate Bridge – San Francisco, California

 

Une Parisienne à Paris

LaParisienne-1

Il y a un an déjà, j’écrivais mon premier article #couture, et ce fut le début d’une nouvelle aventure créative pour moi.

Une douzaine de mois plus tard, je ne peux que constater le changement et les progrès, à la fois dans ma technique de couture, dans  mon appréciation des couleurs et des formes qui correspondent à mon style mais je mesure également le travail que représente l’écriture de chaque article.

Il faut penser à référencer tissus et patrons pour celles et ceux qui souhaiteraient les utiliser, répertorier et expliquer les détails des modifications effectuées, traquer les fautes d’orthographe, braver le froid, la pluie, le vent pour alimenter régulièrement ce blog pour les lecteurs qui y sont abonnés.

Bref, du travail mais aussi beaucoup de plaisir à concocter ce journal de couture, à prendre son Vélib et parcourir les rues et les jardins pour trouver l’endroit parfait pour les prises de vues, et enfin trier les dizaines de photos pour choisir celles qui mettront en valeur le vêtement, tout en respectant ma personnalité et mon style de vie. Nous ne sommes pas ici dans un magazine, donc les vêtements se froissent, le vent les fait s’envoler, ça plisse, ça gondole parfois, mais #jeportecequejecouds et j’en suis ravie !

Merci, Merci et encore Merci à toutes et tous qui me suivez ici ou sur Facebook ou même sur Instagram ! Vous me motivez à continuer !

Et merci à Gilou qui fait toujours de très belles photos pour moi :-).

Alors, à l’occasion de ce bloggiversaire, je me suis motivée pour le concours organisé par la toute jeune marque de patron Louis Antoinette. Il faut dire que les règles étaient très simples : téléchargez le patron offert de la nouvelle robe LAParisienne, cousez votre version pour le 14 Février et débrouillez-vous pour obtenir le plus de « like » sur Instagram !

Ce qui m’a convaincue, c’est surtout la coupe simple mais élégante de cette robe, son effet trompe l’oeil, ses manches longues mais pas trop, pile pour l’entre deux saisons et toutes les variantes possibles et imaginables que permet ce modèle.

Pour une première, j’ai choisi de respecter scrupuleusement le patron, en l’adaptant à ma petite taille.

J’ai coupé un 36 pour le haut que j’ai raccourci de 2cm selon les conseils de l’équipe Louis Antoinette, et ce dans la pièce, au dessus de la pince poitrine qui avait de toute façon besoin d’être remontée. Pour le bas en revanche, j’ai tablé sur un 38 et j’ai donc dû légèrement grader le bas du buste pour que ça corresponde avec la jupe. Enfin, j’ai raccourci la jupe (un peu trop) pour éviter le côté mémère.

Mes seules « fantaisies » sont liées aux finitions intérieures que j’ai soignées le plus possible. J’ai en effet apporté un soin tout particulier aux plis qui tombent parfaitement les uns en face des autres, aux emmanchures du buste en doublure finies au biais marine Frou-Frou, et j’ai posé ma fermeture éclair invisible entre le tissu et sa doublure en appliquant la méthode Burda qui est selon moi la plus efficace pour une finition au top.

Pour le tissu, je n’ai pas respecté les recommandations qui orientent vers une matière un peu lourde. J’ai choisi la version légère en coton à motif vintage Soft Cactus Indian Fever et une doublure en voile de coton marine, le tout de chez Cousette. Hormis le fait qu’elle se froisse vite, et que le coton accroche les collants, cette première Parisienne me plaît beaucoup et est tout à fait mon style !

Pour la prochaine, je ne raccourcirai pas le buste car la taille est un peu trop haute finalement (aurais-je un buste long ?), mais je remonterai seulement la pince. Je supprimerai aussi les plis au dos qui ne sont pas ultra flatteurs sur mon popotin…

Ce patron offert est une vraie pépite, et j’ai déjà craqué pour deux autres patrons de la marque : la robe Los Angeles et la combinaison Petra qui entrent dans ma to-sew-list de printemps.

Je termine en vous disant un grand bravo à toutes, car j’ai vu de très belles versions hackées de #LAParisienne sur Instagram, et cela m’inspire beaucoup pour les suivantes.

A très vite !

LaParisienne-13

One year ago, I was writing my first sewing blogpost, and I was entering a new creative adventure!

Twelve months later, I can easily notice the improvements not only in my techniques and my choice of colors and shapes that fit my style, but I also measure the work to write a good article.

You need to reference all fabrics and patterns for others who would like to use them, to explain all the alterations and sewing details added to the initial pattern, write in good French or English, tackle the rain, wind and cold days to feed the blog for those subscribers of you who are waiting for the next project.

So much work but also so much pleasure in writing this sewing diary, riding the Velib to discover the unique place in Paris to take the best pictures ever, and finally to sort out the dozen of photos to select the few ones that really emphasize the garment with respect to my personality and lifestyle. We are not in a magazine here, so yes, there are wrinkles, the wind can change the global shape, some pleats can appear somewhere but I can say #IwearwhatIsew !

So Thank You so much to all of you who are following me either here or on Facebook or even on Instagram ! Your are motivating me to go on for the next year !

And thanks also to Gilou who takes really good pictures for me !

So, to celebrate this « bloggiversary », I motivated myself to take part in the contest organized by the new pattern brand Louis Antoinette Paris. The rules were really simple : download LAParisienne pattern for free, sew it for February 14th and make sure to get as many like as possible on Instagram!

What convinced me to enter the contest is mainly the simple but elegant style, the faux two-pieces effect, the long but not-too-long sleeves perfect for the mid season, and all the variations allowed by this very clever pattern.

For a first version, I decided to respect the pattern, the only alteration being to adapt it to my petite size. 

As per Louis Antoinette’s team advice, I shortened the top part by 2cm and a little bit more at the skirt hem (maybe too much …). I cut a size 36 for the top, and a 38 for the skirt and thus, had to grade a little to have both parts matching.

No real pattern hacking there, but I payed huge attention to many details on the inside such as pleats that match perfectly, but also lining armholes finished with Frou-Frou bias and finally the totally invisible zip attached in between main fabric and the lining, as per Burda method, for a beautiful finish.

Regarding the fabric, I went for a lightweight vintage print cotton Soft Cactus Indian Fever and a cotton voile as lining both from Cousette. Despite the fact it wrinkles a lot and sticks to my tights, I love my new dress that perfectly suits my daily style !

For next one, I probably won’t shorten the top part because finally it turned up a little too high waisted for me (maybe I’m a long bust girl), but I’ll only move up the darts. Also, I’ll suppress the back pleats that are not that flattering for my butt…

This pattern is a real treasure, and I already fell for 2 others from Louis Antoinette : Los Angeles dress and Petra jumpsuit that will be part of my spring to-sew-list.

To finish, I would like to congratulate all of you who participate, as I saw very beautiful versions of #LAParisienne on Instagram which inspires me a lot for a next try.

See you soon!

LaParisienne-15

LaParisienne-12

LaParisienne-11

LaParisienne-4

LaParisienne-3

LaParisienne-6

LaParisienne-7

LaParisienne-2

LaParisienne-9

Look

Bottines / Low bootsAndré

Manteau / Coat Kookai

Echarpe / ScarfArtisanat Basque

Chapeau / HatAnthony Peto


Patron / pattern : La Parisienne – Louis Antoinette – taille / size 36-38

Tissus / fabric : coton imprimé Soft Cactus / vintage print Soft Cactus cotton, voile de coton / cotton voileCousette ; biais / biais tapeFrou-Frou Mercerie

Modifications / alterations : buste raccourci de 2cm, pinces remontées de 2cm, jupe raccourcie de 3 cm, zip pris entre la doublure et le tissu/ shorten bust by 2cm and skirt by 3cm, darts moved up by 2cm, invisible zip mounted in between fabric and lining

Lieu de prise des photos / Pictures taken at : Pont de Bir-Hakeim, Paris 15ème

 

 

Dolce Vita

DolceVita-1

Cette robe, je la voulais depuis la sortie du magazine, c’est à dire depuis Février 2011 !

A l’époque j’étais abonnée à Burda Style, histoire d’accumuler une bonne collection de patrons, mais à l’époque aussi je débutais en couture, donc les doublures, les fermetures invisibles, et les ajustements en tous genres n’étaient pas mon fort. Depuis, je me suis améliorée, bien que pour les ajustements, il me faut encore revoir ma stratégie sur les patrons Burda, car parfois ça tombe nickel, parfois bah…

Bref, revenons à l’objet de ce post : ma robe Dolce Vita, version avec mancherons coupés à même.

J’ai trouvé ce printemps aux Coupons de Saint-Pierre la broderie anglaise idéale pour ce projet. Un léger motif fleuri en deux variations, ajourée juste ce qu’il faut pour le style estival romantique que je recherchais. Et en plus, pour une fois, un coupon tout neuf ne passera pas 3 ou 4 ans dans ma valise à coupons avant d’être utilisé !

Pour cette robe, pas vraiment de difficulté, juste un peu de minutie pour la doublure que j’ai fixée à la machine sur les bords de la fermeture éclair, mais à la main sur la couture de montage de la jupe. Malgré la toile réalisée au préalable et validée, j’ai quand même voulu élargir à la taille sur un 38 (36 pour le buste) par peur d’être engoncée, et finalement, elle est à peine trop large. Mais avec une petite ceinture elle sera parfaite et je pourrai me permettre les repas copieux :-).

Je compte bien la refaire, en version à bretelles mais cette fois je taillerai un 36 avec des marges de couture un peu plus importantes pour gérer l’aisance et mettrai peut-être la fermeture dans le dos, ou bien quelques centimètres plus bas sur le côté.

Et vous? Avez-vous votre Dolce Vita dans l’armoire ?

DolceVita-9

This dress, I’ve been wanting it since the magazine came out in February 2011 !

At that time, I’d subscribed to Burda Style in order to accumulate a good pattern collection, but at that time also I was a novice in sewing, and wouldn’t dare to tackle an invisible zip, a pattern alteration procedure or any full lining. Now, I’m getting better although regarding pattern adjustments I still have to train with Burda as sometimes it fits lovely, and sometimes, hum…

But let’s come back to the topic of today : My lovely Dolce Vita dress with cap sleeves.

This spring, I found this perfect white coupon of broderie anglaise at Coupons de Saint-Pierre in Paris. A light flowery design, not too transparent, ideal for a summery romantic look. Moreover, for once, this brand new fabric coupon will not spend 3 or 4 years in my stash before being transformed!

For this dress, no major difficulty, just be a little cautious with the lining that I personally fixed with a machine sticth at the side along the zip, and with a hand stich over the waist seam allowances. Although I validated the muslin before starting the project, I decided to tapper the pattern from a 36 for the bust to a 38 for the waist, because it was a tiny bit too tight… And finally it turned out a little large, but with a belt it’ll be OK and I can afford some heavy lunches :-).

I will definitely make it again, in a tank version, but this time I will stick to a 36, will adjust the ease via larger seam allowances and will perhaps put the zip at the back or a little below on the side.

Do you also have your Dolce Vita in your closet?

DolceVita-15

DolceVita-18

DolceVita-26

DolceVita-29

DolceVita-8

DolceVita-21

DolceVita-10

DolceVita-42

DolceVita-20

DolceVita-6

DolceVita-5

DolceVita-30

DolceVita-39

Look : 

ceinture / belt Monoprix

ballerines / flats – Elizabeth Stuart


Patron / pattern : Dolce Vita – Burda Février 2011 #101 – taille / size 36

Tissus / fabric : Broderie anglaise / Eyelet fabric, voile de coton (doublure) / cotton voile (lining)Coupons de Saint-Pierre

Modifications / alterations : Ajustements épaules, dos, longueur du buste / Shoulder, back and bust length adjustments