L’indécise raffinée

indecise2-9

Non non ! Vous ne rêvez pas ! J’ai refait un patron ! Chose qui ne m’est jamais, mais alors jamais arrivé en plus de 10 ans de couture !

Et je dois dire que tout de suite, les projets sont plus rapides quand on n’a pas besoin de décalquer, découper, rajouter les marges etc… J’y songerai plus souvent ! 🙂

Ce projet a trouvé son inspiration lors d’une virée chez Uniqlo, lorsque mon regard a croisé cette blouse.

Une coupe droite, une encolure légèrement bateau, un empiècement dos, des manches longues avec poignets de chemisier. Associé à un crèpe blanc cassé au tombé parfait acheté chez Tissus Reine, je voyais déjà une blouse chic à porter avec tout !

Comme base de patron, j’ai donc choisi l’Indécise de MLM Patrons que j’ai quelque peu modifiée par rapport à ma précédente version :

  • j’ai doublé l’empiècement dos pour de plus belles finitions intérieures,
  • j’ai remplacé les fronces du dos par un pli creux pour un côté plus chic,
  • pour les manches, je les ai coupées en version 3/4 avec l’intention d’y ajouter les jolis poignets fournis dans le patron de Marisa, mais je n’avais malheureusement plus assez de tissu pour les couper en 4 exmplaires… Je les rajouterai peut-être plus tard…
  • Enfin j’ai retouché le galbe entre la poitrine et les hanches pour aboutir à une coupe plus droite

Pour l’encolure, j’ai choisi de la finir avec un biais (mais je crois que je modifierai avec une parementure finalement) et j’ai fait des ourlets simples au bas et aux manches.

Je crois que mon vestiaire a grandement besoin de blouses unies aux détails raffinés, et le crêpe est vraiment la matière idéale pour ces pièces. Je vais récidiver bientôt je pense, et qui sait, je commencerai peut-être une nouvelle rubrique « Pattern Hacking » sur ce blog !

indecise2-19

No ! you’re not dreaming ! I finally have a second take on a pattern which never happened in more than 10 years of sewing !

And I must admit that everything is quicker when you don’t have to copy the pattern, add the seam allowances, cut, etc… I will think about this solution more often now! 🙂

This project was inspired by a visit to Uniqlo store where my eyes caught this blouse.

A boxy fit, boat neck, back yoke, long sleeves with cuffs. Associated with my high quality off-white crepe from Tissus Reine, I already imagined my go-to top for a chic look.

As a pattern base, I chose the Indécise from MLM Patrons with some little modifications compared to my previous version:

  • I lined the yoke for a finest inside finish
  • I replaced the gathers at the back with a box pleat,
  • for the sleeves, I cut them 3/4 length with the intention to add the cute cuffs given by Marisa, but unfortunately, I hadn’t enough fabric to cut them all. I’ll add them later maybe,
  • finally, I altered the fit from chest to hip to get a boxy shape

I then simply finished the neckline with bias tape and hemmed the top and sleeves with standard hem.

I think my wardrobe needs some more blouses, in solid color and precious fabrics, and crepe is perfect for those pieces. I will surely come back with new models in the next weeks and months and will maybe open a new « Pattern Hacking » category on this blog. What do you think ?

indecise2-7

indecise2-3

indecise2-15

indecise2-8

indecise2-10

indecise2-13

Look : 

Pantacourt/Cropped pantsThe Suit Company


Patron / pattern : L’indécise  MLM Patrons – taille / size S

Tissus / fabric : Crêpe moyen – Tissus Reine

Modifications / alterations : Pli au dos, manches 3/4, empiècement doublé / box pleat at the back, 3/4 length sleeves, lined yoke

Lieu de prise des photos / Pictures taken at : Installation Chiharu Shiota, Le Bon Marché Rive Gauche, Paris 6ème

Imagine ta robe de réveillon

imagine-8

Bonne Année 2017 à tous en vous souhaitant le meilleur et surtout pleins de projets créatifs !

Imagine.

C’est le nom de la robe prévue pour le concours de pattern hacking proposé par Louis Antoinette Paris.

Début 2016 j’avais participé avec ma version de La Parisienne, mais cette année, je n’ai pas trouvé le temps de réaliser la robe dans les temps, mais j’ai quand même pensé à télécharger le patron !

Alors avec beaucoup de retard, je vous présente ma robe Imagine en poly-viscose texturé de chez Pretty Mercerie. Une couleur kaki tendance pour l’hiver, un petit passepoil or qui vient souligner les découpes des épaules, et un dos plein pour pouvoir en profiter pleinement au bureau, font de cette robe une nouvelle pépite de mon dressing.

Aucune modification cette fois, j’ai juste oublié d’entoiler les parementures et elles sont du coup un peu molles. Pour le reste, pas de difficulté, tout s’emboîte parfaitement grâce aux multiples crans de montage proposés sur le patron.

Le niveau de couture est à mon avis plus élevé que pour La Parisienne, surtout en raison du nombre de pièces, des empiècements parfois un peu techniques et des surpiqûres.

Quant aux options de hacking, ça m’a aussi semblé plus complexe, mais j’ai vu toutes les réalisations sur les réseaux sociaux et beaucoup d’entre vous ne manquent pas d’imagination ! Bravo !

De mon côté, j’ai étrenné cette beauté pour le réveillon du Nouvel An, et je vous propose du coup quelques photos prises juste avant la fête, dans la forêt givrée de la Vallée de Chevreuse.

 

imagine-6

Happy New Year and all the best to you all, with many creative projects!

Imagine.

This is the name of the dress to be sewn within Louis Antoinette Paris’s contest.

Beginning of 2016, I participated with my La Parisienne, but even though this time it was impossible for me to release before the deadline, I took time to download the pattern!

So, here is my belated Imagine dress in a beautiful textured poly-viscose from Pretty Mercerie. The trendy kaki color for winter, a bit of gold piping to underline the shoulder seams, a plain back make this dress a new jewel in my closet.

No alteration this time, I just forgot to interface the collar facing that is not as stiff as it should be. Besides that, no difficulty, everything comes smoothly thanks to numerous notches in the pattern.

Sewing level is higher than for La Parisienne in my opinion, especially because of the number of pieces, some tricky bits in assembling the back and all the top-stitching. And regarding the hacking options, they are less obvious I think, but I saw all the posts on social networks and I must admit that some of you have a lot of imagination! Bravo!

On my side, I rocked this beauty for the New Year’s Eve et I propose you some pretty pictures taken just before the party, in the the freezy forest of Vallée de Chevreuse.

imagine-12

imagine-1

imagine-15

imagine-4

imagine-7

imagine-13

imagine-6-2

imagine-17

Look : 

Chapeau / HatMarks & Spencer

Echarpe / Scarf – artisanat local

Collants / TightsDIM

Bottines / Boots – André


Patron / pattern : Imagine – Louis Antoinette Paris – Taille/Size 36-38

Tissus / fabric : Polyester Viscose – Pretty Mercerie

Modifications / alterations : none

Lieu de prise des photos / Pictures taken at : Forêt de Chevreuse, Yvelines

Bilan 2016

Bonjour à tous!

C’est le dernier jour de l’année et c’est donc la période idéale pour faire mon petit bilan couture et penser aux projets de 2017.

Avant tout, j’en profite pour remercier mes fidèles lecteurs que soit ici, sur ce blog, ou bien sur les réseaux sociaux. Vos messages, commentaires et autres likes sont toujours très appréciés et contribuent à alimenter ma motivation. J’espère vous retrouver encore en 2017, toujours plus nombreux et peut-être enfin rencontrer certaines d’entre vous que je sais être sur Paris et dont les réalisations m’inspirent chaque jour.

Concernant 2016, je compte donc 16 réalisations à mon actif (dont 4 non bloggées), contre 10 en 2015, soit tout de même une belle productivité.

Je dois dire que l’arrivée de ma combinée surjeteuse/recouvreuse Desiré 3 de Babylock a changé ma vie de couturière amateur. Rien de tel que des finitions dignes du prêt à porter pour vous conforter dans votre démarche créative et vous donner envie de tester de nouvelles techniques, matières et patrons ! Je ne peux plus m’en passer !

Faisons les comptes un peu plus en détails

A noter que cette année, je ne compte aucun échec véritable, c’est à dire que toutes les pièces cousues ont été au moins portées une fois en dehors de chez moi, et pour certaines sont devenues des favoris que je porte très souvent.

Dans mon TOP 5 des vêtements les plus portés cette année, que ce soit au bureau, à la maison ou en vacances, nous retrouvons le Confortable et mon chemisier l’Impertinent de MLM Patrons, ma jupe Manhattan de Anne Kerdilès, mon sorbetto top de Colette et ma robe Golden Gate de Burda. Je me retrouve bien dans ce style feminin, les imprimés délicats et les matières conforts. Ce sont aussi des pièces qui se portent été comme hiver, et j’aime cette versatilité dans les vêtements.

 

Les réalisations dont je suis le plus fière sont certainement mon pantalon Guise de Papercut Patterns, pour les techniques et la complexité et ma robe Los Angeles de Louis Antoinette pour le style qui me correspond à 100%.

Seule l‘Indécise de Marisa, cousue l’an dernier, a été reproduite en 2016 et présentée en avant première sur Instagram. Le post détaillé n’attend plus que de jolies photos pour être publié, mais avec ce froid de canard qu’on connaît en ce moment, je reporte, je reporte… Mais cette jolie version en crêpe blanc est déjà éprouvée au bureau !

Indécise - MLM

Indécise – MLM

Et en 2017 alors ? Quel est le programme ?

Je me rends compte au fur et à mesure de mes projets coutures, que ce loisir est non seulement chronophage mais peut aussi être onéreux.

Je suis très loin de pouvoir m’habiller uniquement en vêtements fait-main, mais je constate que j’achète beaucoup moins dans le prêt-à-porter en raison de la piètre qualité des matières, des finitions et des modèles souvent facile à reproduire chez soi.

Mais moins dépenser en vêtements tout prêts ne fait pas tout, si c’est pour surconsommer en tissus et patrons. Cela fait donc quelques mois que la couture rime avec raison et que je choisis avec plus de soin les modèles en fonction des besoins de mon dressing, de mon stock de tissu et de patrons. Je m’attache aussi à commander des tissus de meilleure qualité mais dans la juste quantité pour ne pas gaspiller.

Bref, 2017 sera donc placé sous le signe de la couture raisonnée, même si je ne m’interdis pas quelques craquages 🙂

Dans ma To-Sew-List en cours d’affinage :

  • de la couture femme, toujours, grâce au super livre de Charlotte Auzou, Ma garde robe à coudre pour toute l’année, dans lequel pleins de modèles me plaisent et manquent cruellement à mon dressing
  • de la couture pour Homme, avec la chemise Fairfield et le pantalon Jedediah de Thread Theory Design. C’est un projet que j’envisageais depuis longtemps mais qui nécessitait que j’aie un peu plus confiance dans mes compétences pour satisfaire mon Homme exigeant.
  • du jersey, du sweat, du molleton pour des pièces doudou et confort avec les conseils pratiques de Marie Poisson et de son livre Coudre le Stretch.
  • des répliques de la robe Los Angeles, du Guise, du Hemlock parce que refaire un patron c’est toujours plus facile et plus rapide !

Bon cette liste est déjà longue et ne tient pas compte des nouveautés qui vont arriver tout au long de l’année ! Mon challenge couture raisonnée s’annonce difficile, mais j’y arriverai !

garde-robe-capsule-2017

Comme beaucoup d’entre vous, je suis également tentée par le projet de Clotilde dont j’adore l’univers et l’état d’esprit, mais je ne suis pas sûre de respecter le rythme vu le temps que je m’octroie pour coudre. Mais comme cette initiative m’inspire et va dans le sens de mes envies, je participerai, à mon rythme, sans pression !

Voilà, j’arrive au bout de cet article fleuve et vous remercie encore pour votre fidélité et vos précieux conseils. Cette communauté couture est vraiment top !

Enfin je remercie aussi mon Homme pour son implication et les jolies photos qui viennent illustrer ce blog à chaque article.

Imagine - Louis Antoinette

Allez hop, moi j’enfile ma nouvelle robe Imagine pour le réveillon entre amis!

Et je vous dis à l’année prochaine !

La robe Gold

gold-10

J’avais envie d’une tenue un peu bling bling pour mon anniversaire et les fêtes de fin d’année, et j’avais un coupon de tissu en satin polyester légèrement brodé d’un motif feuillage qui attendait patiemment son tour.

Pour le patron, je voulais quelque chose de simple, afin de contrebalancer l’audace de ce tissu satiné trouvé cet été aux Coupons de Saint Pierre. Je me suis donc lancée sur le modèle de robe du Burda Easy  Automne/Hiver 2016. J’ai simplement ajouté une poche prise dans la couture de côté et entièrement doublé le vêtement.

Après ajustements pour la stature, la robe tombe bien même si la ligne de taille est un peu haute pour moi. La jupe froncée confère un côté juvenile assez mignon, et les manches au coude lui donnent du chic.

J’ai quand même un doute sur le jaune or, et l’aisance est généreuse ce qui peut un peu empâter la silhouette, mais je suis sûre que pour les fêtes elle sera bien adaptée!

Donnez-moi votre avis !

gold-5

I fancied something a bit bling bling for my birthday and the coming Christmas parties, and I had a coupon of polyester satin with a light floral embroiderie that was waiting in my stash.

For the pattern, I wanted something simple to contrast with the audacious fabric found at Coupons de Saint Pierre. So I started with the dress from the latest Burda Easy Fall/Winter 2016. I just added a pocket and entirely lined the garment.

After adjusting for my petite size, the dress fits perfectly even though the waist line falls a bit high for me. The gathered skirt gives the dress the babydoll style when elbow length sleeve give some chic.

I still doubt about the golden yellow color, and the dress is maybe not enough fitted, but I’m pretty sure it will be comfortable for the dinner parties!

Share your thoughts!

gold-14

gold-3

gold-4

gold-13

gold-9

gold-8

Look : 

Manteau / CoatSinequanone

Collants / TightsDIM

Bottines / Boots – André

Bracelet – Merci Majolie


Patron / pattern : Robe  Burda Easy F/W 2016 – taille / size 36

Tissus / fabric : Satin de polyester jaune or / Gold polyester satin, voile de coton (doublure) / cotton voile (lining)Coupons de Saint-Pierre

Modifications / alterations : Ajustement de stature, ajout d’une poche / Petite size adjustment, one pocket in the side seam

Lieu de prise des photos / Pictures taken at : Galeries Lafayette Haussman, Paris 9ème

Petra bi-matière

petra-10

Mon deuxième coup de coeur chez Louis Antoinette après la robe Los Angeles est la jolie combinaison Petra. Sa coupe particulière avec une taille (très) rabaissée, des jambes fuselées et un haut croisé en font une pièce unique parmi toutes les combinaisons proposées chez les patrons indépendants.

Pour ce nouveau projet, j’ai longtemps hésité à faire une toile, car je me doutais qu’avec mon mini 1.60m, je risquais le look sac… Je me suis donc munie de mon reste de jean stretch des Coupons de Saint-Pierre ayant servi pour la robe Los Angeles et d’un joli coton bleu marine à petits coeurs violets déniché chez Mondial Tissus, et me voilà partie pour une version d’essai bi-matière.

Comme d’habitude chez Louis Antoinette, j’ai découpé le patron en 36 en haut et gradé vers un 38 à partir de la taille et j’ai :

  • retiré 2cm dans la pièce du haut au dessus de la ligne de taille
  • rajouté 1cm en haut des pièces de pantalon et poches pour assurer l’aisance à la fourche une fois la ligne de taille remontée (finalement inutile je pense)
  • retiré 2cm dans les pièces de pantalon en plus de 4cm à l’ourlet.

Au final, j’ai encore rogné les pièces du haut de 1.5cm pour que la séparation haut-bas tombe bien sur l’os des hanches et, vu mon tissu jean peu fluide, j’ai souhaité affiner la ligne des jambes de 2cm sur toutes les coutures extérieures et de 1cm sur l’intérieur.

Le rendu final n’est pas mal même si la croisure devant tombe encore un peu bas et m’oblige à porter un caraco en dessous.

Malgré cela, portée avec des baskets ou avec des escarpins, cette Petra sait s’adapter à toutes les situations. Je regrette juste la fermeture dans le dos qui n’est pas des plus pratiques au quotidien !

Bref, toile validée et je travaille déjà une idée de pattern hacking pour une prochaine Petra de fête ultra chic !

petra-5 

My second crush after the Los Angeles dress is the pretty Petra jumptsuit. The special fit, very low rise, fitted legs and cross-top is quite unique among the jumpsuits proposed by all the indie pattern brands.

For this new project I hesitated starting with a muslin as I anticipated some fitting problems due to my small size. So I took the left overs of stretch jeans from les Coupons de Saint-Pierre and some pretty heart printed light cotton from Mondial Tissus and started a wearable trial version of this Petra !

As usual for Louis Antoinette’s products, I prepared the top part in size 36, graded to a 38 from the waist and :

  • reduced the bust by 2cm above waist
  • added 1cm at the top of pants and pockets pattern pieces for additional ease at the crotch (probably not useful)
  • reduced the pants pattern pieces by 2cm above knee and by 4cm at the hem.

At the end, I had to crop the bust again by 1.5cm to have the low rise hit my hip bones, and I fitted the legs by 2cm on external seam and 1 cm on internal leg seam.

The final fit is pretty good even though the décolleté is still too deep for me to wear without a tank below. But besides that, either with sneakers or pumps, this Petra will suit any occasion ! The only drawback is the back zip which is not the best choice for day to day use…

Finally, my wearable muslin is validated and I already have some pattern hacking ideas to make another very chic Petra for parties!

petra-1

petra-4

petra-11

petra-2

petra-3


Patron / patternCombinaison Petra – Louis Antoinette – taille 36/38

Tissus / fabric : Jean Stretch – Coupons de Saint Pierre, Coton léger / light cotton – Mondial Tissus

Modifications / alterations : -3.5 cm sur le haut, -6cm dans le pantalon, fourche rallongée de 1cm, -3cm sur les coutures des jambes / -3.5 cm in the bust, -6cm on pants legs, crotch lengthen by 1cm, -3cm on leg side seams

Lieu de prise des photos / Pictures taken at : Petite Venise, Colmar, France.

Modéliste Padawan

Bonjour à tous,

Je vous retrouve pour un post un peu spécial.

Il y a quelques mois, j’ai consacré 4 jours de congés bien mérités à un projet que j’avais en tête depuis très longtemps : un stage technique de couture.

J’ai trouvé mon bonheur au Cours des Créateurs, à Paris, qui en plus de proposer des cours libres, et autres séances de « couture pour les nuls », propose également des stages plus techniques en modélisme et stylisme.

J’ai choisi le modélisme, car je souhaitais comprendre plus en détail la logique de patronage à plat, aboutir à un patron de base adapté à mes mesures et surtout comprendre les principes de modifications pour pouvoir réaliser ensuite tous les modèles que je pourrais imaginer !

Bien sûr, j’aurais pu acheter un livre sur le sujet, mais j’aimais l’idée de me rendre dans un atelier équipé pour la couture et la création, en compagnie d’autres couturiers amateurs et pros. Je trouvais important de pouvoir échanger, poser des questions, et également acquérir quelques astuces et une logique de travail qui ne soit pas uniquement l’application de règles de modélisme absconses.

Au programme, 4 jours pour créer les patrons de base de la jupe, du pantalon, du corsage, faire les toiles, les ajuster et les déformer à souhait !

1- Principe du patronage

Lors de ce stage intensif, j’ai appris quelques règles et méthodes utiles lorsqu’on travaille des patrons à plat et je vais les partager avec vous.

N’hésitez surtout pas à me laisser des commentaires pour compléter ou corriger mes explications. Je pense qu’il me faudra encore quelques temps pour m’approprier totalement tout ce que j’ai pu apprendre !

La prise des mesures

Vous aurez besoin de plusieurs mesures pour réaliser les patrons de chaque vêtement :

  1. le tour de taille (68 cm) pris  au creux de la taille naturelle, à l’endroit le plus fin (ce qu’on appelle abusivement la taille haute !) : les patrons de base de la jupe et du pantalon sont toujours réalisés avec une ceinture à la taille. On peut ensuite décider de modifier ce patron de base pour en faire un patron taille basse.
  2. le tour de petites hanches (80 cm) mesuré juste au niveau de l’os illiaque : c’est ce qu’on appelle, abusivement encore, la taille basse. Cette mesure est moins critique de façon générale, mais peut s’avérer utile sur certaines morphologies pour parfaitement adapter la toile.
  3. le tour de hanches (94 cm), mesuré au point le plus large, en incluant les fesses : on appelle aussi cette ligne la ligne de bassin.
  4. pour le pantalon, la hauteur de jambe (100 cm), mesurée de la taille au sol, la hauteur d’entrejambe (77 cm) mesurée sur la face interne de la jambe, le tour de cuisse (54 cm) au point le plus fort de la cuisse, le tour de genou (34 cm) et le coup de pied (30 cm) sont des mesures secondaires utiles pour pouvoir dessiner la fourche, établir la longueur du pantalon et assurer un passage du pied sans encombre dans la jambe du pantalon.
  5. Pour le corsage, on rajoutera le tour de poitrine (84 cm), mesuré en passant le ruban sur le saillant de la poitrine

Les mesures sont prises à nu (ou sur un vêtement près du corps), sans serrer et en n’oubliant pas de respirer !

StageCouture-Mesure

Le patronage est là pour faire en sorte que tous les vêtements tombent parfaitement sur vous, quelle que soit votre morphologie, donc inutile de se déformer à la prise des mesures !

Enfin, quelques règles de base à connaître

  • La distance normalisée entre la taille et les hanches est de 22 cm,
  • la distance normalisée entre la taille et les petites hanches est de 9cm.

Vous trouverez également des professeurs qui vous parleront de 10 et 20… bon c’est du détail, au final ça ne change pas grand chose quand on raisonne sur une personne physique car on va toujours réajuster un peu sur pièce, mais ça commence à être utile quand on veut créer un modèle sur la base d’un tableau de tailles standards, ou bien repérer ces lignes sur un patron tout fait.

Les outils et la méthode de traçage

J’ai découvert un nouvel outil, le perroquet, ou même mieux, le pistolet. J’en avais déjà vu bien sûr, mais je ne savais absolument pas m’en servir ! Or ce sont des outils de traçage indispensables au même titre qu’une grande règle plate de 50 ou 100 cm et une grande équerre.

Dans l’atelier, nous avions la chance de pouvoir travailler sur des tables hautes, longues et larges, ce qui facilite grandement le travail. Moi aussi un jour j’aurai mon atelier…

En termes de méthodologie :

  • les patrons de base sont toujours réalisés dans un cadre de traçage rectangulaire dont la largeur est égale à la largeur cumulée du demi-devant + le demis-dos du vêtement (parfois espacés de 2-3 cm au milieu). La hauteur dépendra du type du vêtement souhaité et du rendu.
  • on rajoute toujours 1 cm de largeur au demi-devant et on enlève 1 cm de largeur au demi-dos du vêtement. La demi-largeur totale reste inchangée mais cela permet de déporter légèrement la couture de côté vers l’arrière et d’éviter de la voir quand on est de face ! Question d’esthétique !
  • le demi-dos sera toujours tracé à gauche et le demi-devant à droite dans le cadre, ceci pour en fait patronner le côté droit complet du vêtement.
  • toutes les courbes, les angles, pinces, emmanchures, fourche, encolure sont galbées au pistolet pour éviter les becs disgracieux, et en respectant les platitudes dans les coins
  • enfin, on tracera toujours la ligne de droit fil notée DL (Droite Ligne), et on annotera le patron avec les mentions DEVANT et DOS.

Les pinces

Les pinces sont de petits rentrés de tissus qui permettent de mettre en forme le vêtement (passer de la 2D à la 3D) et de l’ajuster aux courbes du corps.

Les profondeurs et longueurs de pinces sont plus ou moins normalisées, et il existe quelques règles simples quand on souhaite dessiner les pinces sur un patron de base ou en ajouter pour ajuster un vêtement :

  • une pince sera conservée si elle fait au moins 1cm de profondeur (soit 1/2 cm de chaque côté du milieu de pince), sinon elle sera en général supprimée et répartie dans les autres pinces existantes sur le vêtement ou dans les coutures de côté. Sauf si vous souhaitez un effet de style particulier avec une mini-pince! C’est ça aussi la couture, on fait bien ce qu’on veut !
  • A l’inverse, si la profondeur de pince nécessaire pour ajuster le vêtement devient trop importante (supérieure à 3cm) il vaut mieux la répartir en deux pinces sur le demi patron.
  • pour le patron de jupe et de pantalon, les pinces devant sont moins profondes et moins longues que les pinces dos qui, elles, s’ajustent à des courbes souvent plus marquées (la cambrure dos et les fesses). Généralement, les pinces devant feront 2cm de profondeur sur 7 à 9 cm de long, là où les pinces dos feront plutôt 3cm de profondeur sur 10 à 12cm de long. Bien entendu, il conviendra de vérifier le tombé du vêtement et d’adapter au besoin, chaque corps est unique !
  • pour le corsage, le patron de base prévoit 2 pinces de taille devant et dos, une pince de bretelle devant qui arrive au saillant (= pointe) de la poitrine et une pince omoplate au dos souvent omise…

Sur un patron, les pinces peuvent être déplacées, supprimées, regroupées, transformées en découpes et permettent alors de changer le tombé, l’ajustement, la forme et le style du vêtement.

A partir du patron de base, on déduit toutes les formes de vêtements en travaillant quasi uniquement sur les pinces !

L’aisance et les marges de couture

On travaille toujours un patron de base à partir des mesures du corps.

Aussi, si on cousait tel quel le patron obtenu, on ne pourrait pas entrer dedans ! Il faut rajouter de l’aisance, c’est à dire quelques cm de tissu pour que le vêtement enrobe le corps sans le coller.

L’aisance s’ajoute sur les coutures de côtés uniquement du patron de base, et dépend du confort personnel et du tissu utilisé pour travailler.

Rajouter 2 cm d’aisance veut dire qu’on ajoute 2 cm en largeur sur le vêtement complet, donc 0.5 cm seulement sur chaque côté !

En moyenne (encore une fois, la toile sera votre amie !), on ajoute l’aisance comme suit :

  • poitrine : entre +2 et +3 cm suffisent afin de conserver le galbe sans flotter
  • taille : entre 0 et +4 cm selon le tissu et le tombé souhaité
  • hanches : entre +4 et +6 cm pour pouvoir s’asseoir, se baisser etc…

Plus le vêtement final doit être ajusté plus l’aisance doit être faible. On peut même avoir une aisance négative sur un tissu très extensible (-2 cm par exemple) car l’aisance est alors apportée par la matière extensible elle-même. A contrario, plus le vêtement doit avoir un drapé fluide ou est cousu dans un tissu chaîne et trame rigide, plus on va rajouter d’aisance pour le confort.

Une fois l’aisance ajoutée, il ne reste plus qu’à rajouter tout autour de chaque pièce du patron les marges de couture qui permettront d’assembler le vêtement !

2- Du patron de base à la toile

Jour 1 – La jupe

C’est sans nul doute le plus simple des patrons de base.

Il existe des tas de tutos sur le net si vous souhaitez en faire un pour vous sans faire ce stage. La réalisation du patron en lui-même m’a pris la matinée (3h) et j’ai cousu la toile sur l’après-midi.

Pour mon patron de base de jupe, j’ai ajouté 4 cm d’aisance au total sur la largeur des hanches et rien à la taille.

La première toile s’est avérée trop grande, essentiellement à cause de la prise des mesures approximative au niveau des hanches (96 cm mesurés au lieu de 94 cm réels).

De plus j’avais un peu trop galbé les courbes au pistolet ce qui faisait des « oreilles » au niveau des hanches… pas très classe. Je dois dire que le maniement du pistolet nécessite de l’entrainement ! Si vous avez des conseils, je suis preneuse !

J’ai donc repris mon patron de base en réduisant la dimension des hanches de 0.5 cm en largeur sur le demi-devant et le demi-dos (soit 2 cm en tout), regalbé les coutures de côté, rajouté les nouvelles marges de coutures et voila le résultat !

StageCouture-8

StageCouture-9

Je n’ai pas réalisé la ceinture de base qui se constitue d’un rectangle de longueur égale au tour de taille et de largeur 4 ou 5 cm maximum (marges de couture incluses).

J’ai en revanche utilisé la fin de la journée pour apprendre quelques modifications simples du patron de base de jupe pour en faire une jupe évasée, une jupe à pans, une jupe avec découpes aux hanches ou sur la longueur, le tout en triturant les pinces.

Si cela vous intéresse, je ferai un article dédié sur le sujet.

Jour 2 et 3 – Le corsage

Là c’est une autre paire de manches (sans jeu de mot) !

Faire le corsage de base est non seulement beaucoup plus long et complexe que faire la jupe de base, mais cela nécessite clairement l’aide d’un professeur et/ou le soutien d’un livre de modélisme pour ne pas se perdre dans les étapes et les tracés !

En tout cas, cela m’a semblé beaucoup moins intuitif que la jupe ou même le pantalon, et j’ai quand même mis presque une journée entière pour terminer le traçage, galber les emmanchures, ajouter l’aisance et les marges de couture et découper mon patron final !

Cependant, même si je ne pense pas réussir à retracer seule ce corsage de base, je dois dire que la toile correspondante est parfaitement adaptée à ma morphologie et n’a nécessité aucune retouche. Tout tombe pile poil ! Quelle satisfaction !

StageCouture-10

StageCouture-11

Il ne me reste plus qu’à reprendre les emmanchures qui sont un petit peu serrées et descendent légèrement trop bas sur l’épaule, et peut-être retoucher le surplus de tissu dans le dos (on le voit bien sur la photo !).

A ce corsage, il faudra rajouter la manche de base, que je n’ai pas encore faite.

Mais là, je peux dire que je possède définitivement un patron de corsage quasi parfait pour moi !

Jour 4 – Le pantalon

Le pantalon est une pièce qui me faisait peur, peut-être parce que c’est une pièce dont le tombé et la forme sont déterminants dans le seyant du vêtement. Quelle fille personne ne se regarde pas sous toutes les coutures lorsqu’elle choisit un pantalon ?

  • Est-ce qu’il ne fait pas ressortir ma culotte de cheval (éventuelle) ?
  • Est-ce que les poches sont placées correctement pour être flatteuses sur les fesses ?
  • Est-ce que la fourche n’est pas trop basse, trop haute ?
  • Est-ce que les pinces/plis ne me grossissent pas ?
  • Est-ce que la ceinture ne me serre pas trop une fois que j’ai déjeuné ?

Bref, tracer le patron de base du pantalon, c’est prendre conscience des ses formes à un endroit plutôt stratégique de la morphologie féminine… mais c’est aussi prendre conscience des formes de pantalon qui nous iront et celles qui ne nous iront pas ! Alors on y va !

Étonnamment, le patron de pantalon c’est simple : ça n’est rien de plus que le patron d’une jupe avec une fourche en plus !

Voici le résultat sur la toile réalisée à mes mesures avec 4 cm d’aisance aux hanches et 2 cm sur le reste de la jambe.

StageCouture-5

StageCouture-6

Si la toile colle plutôt bien au corps, elle nécessite quelques ajustements selon mes critères de confort et de seyant, comme rajouter un peu d’aisance aux hanches pour la fluidité, modifier le tombé des hanches au genou et descendre la fourche qui était trop haute.

Ce patron de base de pantalon ne me satisfait pas pleinement dans la mesure où je n’ai pas encore abouti à la forme de base qui constituerait mon modèle parfait à reproduire indéfiniment. Mais quelques toiles supplémentaires viendront à bout de ce projet j’en suis sure !

3- Bilan du stage

Je suis ravie de ce stage qui non seulement m’a vidé la tête de mon quotidien habituel mais m’a en plus apporté de nouvelles perspectives en couture. Je me sens beaucoup plus armée pour créer mes propres patrons de vêtement à mes mesures avec les détails de style qui me plaisent.

En plus, suite à un changement de planning, il me reste en réalité une demi-journée de stage à faire encore. Je pense l’utiliser pour modifier les patrons de base en vue d’en faire une nouvelle pièce mode. Je suis actuellement en pleine recherche d’inspiration sur pinterest. Je pense arrêter mon choix sur une robe, avec des détails de pinces ou de plis stratégiquement placés … affaire à suivre !

Enfin j’en profite pour remercier mes professeurs pour leurs précieux conseils et leur patience tout au long de ces 3,5 jours : Virginie, Laura, César, un grand merci à vous !

J’ai hâte qu’un stage de modélisme Niveau 2 voie le jour au cours des créateurs !

J’espère que ce long article ne vous a pas endormis, et que cela vous donne des idées pour diversifier vos projets couture !

A bientôt pour d’autres créations, avec peut-être certaines issues de ces nouvelles connaissances en patronage ? 😉

 

 

 

L’indispensable veste Burda de mi-saison

VesteRose-3

Au printemps comme à l’automne, les matinées restent un peu fraîches et même si on laisse collants et manches longues au placard, il est toujours bon d’avoir une petite veste à portée de main pour réchauffer les bras en cas de petit vent ou de temps gris.

Pour changer du trench coat, j’ai choisi de réaliser la veste 3/4 version 4D du Burda Couture Facile A/H 2015, dans un beau jacquard motif rose trouvé chez Sacrés Coupons. Cette veste m’avait tapé dans l’oeil dans le magazine dans sa version en Ottoman bleu roy et la réalisation de Bee Made n’avait fait que confirmer mon envie de ce modèle simple et chic. J’ai misé sur la couleur et la matière pour la styliser un peu et je dois dire que pour une première experience avec le jacquard, je suis ravie.

Le patron ne prévoit pas de doublure, mais une fois la veste terminée, je trouvais que la finition était un peu trop brute, j’ai donc suivi l’avis de l’Homme, et coupé une doublure dans un voile de coton rose clair des Coupons de Saint Pierre. Pour ce faire, j’ai suivi l’excellent tutoriel de Cristina, du blog « In the mood for couture » qui explique très bien comment couper et coudre la doublure d’un manteau. J’ai tout bien suivi à la lettre et ma veste est maintenant parfaite à mes yeux.

Ce patron est super facile à faire, j’ai juste raccourci la veste à l’ourlet et aux manches de 4cm à cause de ma petite taille, et après réflexion, j’aurais mieux fait de le faire dans la pièce en reprenant aussi l’emmanchure un peu trop large. J’ai également bien travaillé le raccord de poche qui est tellement bien réussi que c’est la première chose que l’Homme à remarqué ! Fierté !

Cette veste m’a déjà accompagnée au bureau au printemps dernier et va encore me suivre à la rentrée pendant plusieurs semaines !

VesteRose-5

During Spring, it’s still a bit cold in the morning, and even if you leave tights and long sleeves in the closet, it’s always good to have a nice jacket on the shoulder to prevent from chicken skin on your bare arms.

I chose the 3/4 coat from Burda Easy F/W 2015 in a beautiful pink jacquard from Sacrés Coupons. I fell in love with the model as soon as I saw it in the magazine, and Bee Made beautiful version confirmed my will to have this simple and chic model at home. I bet on the color and fabric to give some style and my first experience with jacquard is a success.

The pattern doesn’t include lining, but the finish wasn’t neat enough so I finally followed my Man’s advice and cut a lining in a pink cotton voile from Les Coupons de Saint Pierre. To do so, I used Cristina’s excellent tutorial to cut and sew the lining in place. No difficulty here, everything went smoothly and the finish is perfect!

I love this pattern, I just shorten it by 4cm at the hem and sleeves although I should have done it directly within the front and back pieces and shorten the armholes at the same time as they’re a bit too wide. I also payed huge attention to pattern matching for pockets and I’m proud to say that this is a success ! Even my Man noticed it !

I think this coat will be my office Go-to for the next season!

VesteRose-2

VesteRose-6

VesteRose-8

VesteRose-7

VesteRose-4

VesteRose-10

Look

Robe / Dress – Los Angeles by Louis Antoinette

Shoes – Cosmoparis


Patron / pattern : Veste 3/4 – #4D Burdat Syle Couture Facile A/H 2015 – taille / size 36

Tissus / fabric : Jacquard – Sacrés Coupons, Voile de coton / Cotton voile – Coupons de Saint Pierre

Modifications / alterations : Devant, dos et manches raccourcis de 4 cm / Shorten front, back and sleeves by 4 cm

Lieu de prise des photos / Pictures taken at : Saint Germain des prés, Paris 6ème.