Tenue de vacances

De retour pour vous dévoiler (enfin !!) mon look d’été de vacances cousu dans le cadre du projet de ma garde robe capsule avec Clo !

Je l’ai terminé début juillet juste avant le départ et ai profité de la météo du Sud pour le shooter.

J’ai choisi de m’atteler au T-shirt en jersey et à la jupe. En effet depuis que mon ventre prend de l’ampleur, plus aucune de mes jupes ne me va, et je dois dire que je recherche le confort avant tout, une ceinture qui tienne sans serrer, bref, il me fallait une nouvelle jupe quoi !

Pour les patrons, j’ai choisi une valeur sûre côté t-shirt en refaisant le Plantain de Deer and Doe dans un jersey blanc tout simple de chez Cousette. Je l’ai coupé en 38 et rallongé de 3cm sur le milieu devant, comme l’a fait Sandra, mais j’ai gardé l’évasé du bas en prévision des prochains mois et il est parfait ainsi.

Côté jupette, je me suis décidée à couper dans ma belle double gaze encre de France Duval-Stalla, et j’ai eu envie de tester à nouveau la technique des smocks machine ! Rien de tel que les smocks pour assurer le maintien sans compresser ! Pour cela, j’ai fouillé internet et retrouvé le tutoriel de Une souris dans mon dressing, en adaptant la découpe au niveau de fronces obtenu sur mon tissu.

Honnêtement, j’adore ce look que je trouve simple mais tellement efficace et estival. La double gaze est un bonheur à porter, fluide, vaporeuse, non transparente, je vais certainement m’en racheter ! J’ai juste une hésitation sur l’ourlet d’en haut : le préférez-vous rentré ou bien avec les ondulations visibles ?

Allez, je vais pouvoir m’attaquer aux looks d’automne maintenant, entre deux coutures layette que je dois aussi vous montrer !

Bonne vacances à tous !

I come back to finally show you my vacation look for the capsule wardrobe !

I finished it before holidays and took advanatge of the south sunny weather to shoot it.

I went for the T-shirt and skirt, as I start to have difficulties to find skirts for my growing belly. As for patterns, I chose the Plantain T-shirt from Deer and Doe, and made it in a simple white jersey from Cousette. I cut the size 38 and lengthen the center front by 3cm following Sandra’s advice, but kept the looser fit at the bottom.

For the skirt, I decided to finally cut in the beautiful double gauze from France Duval-Stalla and to test again the smock technique ! Nothing better than smocks to mix fit and comfort. For the pattern, I found a tutorial from « Une souris dans mon dressing » and that’s it !

Honestly, I love this simple look for summer period. The double gauze is such a pleasure to wear, light weigtht, flowy, so I will certainly insvest again in this fabric. I’m just a bit sceptical on the upper hem : do you prefer it tucked in or visible ?

Well, I guess that’s it for summer wradrobe, now I will start thinking about fall outfits, between two baby sewing projects I also have to show you !

Have a great holiday time !


Patron / pattern : Plantain Deer and Doe   taille / size 38, Jupe / SkirtUne souris dans mon dressing tutorial

Tissus / fabric : Jersey de coton et Double Gaze/ Cotton jersey and double gauze Cousette, France Duval-Stalla

Modifications / alterations : +3cm au milieu devant du t-shirt / +3cm on t-shirt center front

Lieu de prise des photos / Pictures taken at : Saint-Mathieu de Treviers, Hérault (34)

L’indécise raffinée

indecise2-9

Non non ! Vous ne rêvez pas ! J’ai refait un patron ! Chose qui ne m’est jamais, mais alors jamais arrivé en plus de 10 ans de couture !

Et je dois dire que tout de suite, les projets sont plus rapides quand on n’a pas besoin de décalquer, découper, rajouter les marges etc… J’y songerai plus souvent ! 🙂

Ce projet a trouvé son inspiration lors d’une virée chez Uniqlo, lorsque mon regard a croisé cette blouse.

Une coupe droite, une encolure légèrement bateau, un empiècement dos, des manches longues avec poignets de chemisier. Associé à un crèpe blanc cassé au tombé parfait acheté chez Tissus Reine, je voyais déjà une blouse chic à porter avec tout !

Comme base de patron, j’ai donc choisi l’Indécise de MLM Patrons que j’ai quelque peu modifiée par rapport à ma précédente version :

  • j’ai doublé l’empiècement dos pour de plus belles finitions intérieures,
  • j’ai remplacé les fronces du dos par un pli creux pour un côté plus chic,
  • pour les manches, je les ai coupées en version 3/4 avec l’intention d’y ajouter les jolis poignets fournis dans le patron de Marisa, mais je n’avais malheureusement plus assez de tissu pour les couper en 4 exmplaires… Je les rajouterai peut-être plus tard…
  • Enfin j’ai retouché le galbe entre la poitrine et les hanches pour aboutir à une coupe plus droite

Pour l’encolure, j’ai choisi de la finir avec un biais (mais je crois que je modifierai avec une parementure finalement) et j’ai fait des ourlets simples au bas et aux manches.

Je crois que mon vestiaire a grandement besoin de blouses unies aux détails raffinés, et le crêpe est vraiment la matière idéale pour ces pièces. Je vais récidiver bientôt je pense, et qui sait, je commencerai peut-être une nouvelle rubrique « Pattern Hacking » sur ce blog !

indecise2-19

No ! you’re not dreaming ! I finally have a second take on a pattern which never happened in more than 10 years of sewing !

And I must admit that everything is quicker when you don’t have to copy the pattern, add the seam allowances, cut, etc… I will think about this solution more often now! 🙂

This project was inspired by a visit to Uniqlo store where my eyes caught this blouse.

A boxy fit, boat neck, back yoke, long sleeves with cuffs. Associated with my high quality off-white crepe from Tissus Reine, I already imagined my go-to top for a chic look.

As a pattern base, I chose the Indécise from MLM Patrons with some little modifications compared to my previous version:

  • I lined the yoke for a finest inside finish
  • I replaced the gathers at the back with a box pleat,
  • for the sleeves, I cut them 3/4 length with the intention to add the cute cuffs given by Marisa, but unfortunately, I hadn’t enough fabric to cut them all. I’ll add them later maybe,
  • finally, I altered the fit from chest to hip to get a boxy shape

I then simply finished the neckline with bias tape and hemmed the top and sleeves with standard hem.

I think my wardrobe needs some more blouses, in solid color and precious fabrics, and crepe is perfect for those pieces. I will surely come back with new models in the next weeks and months and will maybe open a new « Pattern Hacking » category on this blog. What do you think ?

indecise2-7

indecise2-3

indecise2-15

indecise2-8

indecise2-10

indecise2-13

Look : 

Pantacourt/Cropped pantsThe Suit Company


Patron / pattern : L’indécise  MLM Patrons – taille / size S

Tissus / fabric : Crêpe moyen – Tissus Reine

Modifications / alterations : Pli au dos, manches 3/4, empiècement doublé / box pleat at the back, 3/4 length sleeves, lined yoke

Lieu de prise des photos / Pictures taken at : Installation Chiharu Shiota, Le Bon Marché Rive Gauche, Paris 6ème

Modéliste Padawan

Bonjour à tous,

Je vous retrouve pour un post un peu spécial.

Il y a quelques mois, j’ai consacré 4 jours de congés bien mérités à un projet que j’avais en tête depuis très longtemps : un stage technique de couture.

J’ai trouvé mon bonheur au Cours des Créateurs, à Paris, qui en plus de proposer des cours libres, et autres séances de « couture pour les nuls », propose également des stages plus techniques en modélisme et stylisme.

J’ai choisi le modélisme, car je souhaitais comprendre plus en détail la logique de patronage à plat, aboutir à un patron de base adapté à mes mesures et surtout comprendre les principes de modifications pour pouvoir réaliser ensuite tous les modèles que je pourrais imaginer !

Bien sûr, j’aurais pu acheter un livre sur le sujet, mais j’aimais l’idée de me rendre dans un atelier équipé pour la couture et la création, en compagnie d’autres couturiers amateurs et pros. Je trouvais important de pouvoir échanger, poser des questions, et également acquérir quelques astuces et une logique de travail qui ne soit pas uniquement l’application de règles de modélisme absconses.

Au programme, 4 jours pour créer les patrons de base de la jupe, du pantalon, du corsage, faire les toiles, les ajuster et les déformer à souhait !

1- Principe du patronage

Lors de ce stage intensif, j’ai appris quelques règles et méthodes utiles lorsqu’on travaille des patrons à plat et je vais les partager avec vous.

N’hésitez surtout pas à me laisser des commentaires pour compléter ou corriger mes explications. Je pense qu’il me faudra encore quelques temps pour m’approprier totalement tout ce que j’ai pu apprendre !

La prise des mesures

Vous aurez besoin de plusieurs mesures pour réaliser les patrons de chaque vêtement :

  1. le tour de taille (68 cm) pris  au creux de la taille naturelle, à l’endroit le plus fin (ce qu’on appelle abusivement la taille haute !) : les patrons de base de la jupe et du pantalon sont toujours réalisés avec une ceinture à la taille. On peut ensuite décider de modifier ce patron de base pour en faire un patron taille basse.
  2. le tour de petites hanches (80 cm) mesuré juste au niveau de l’os illiaque : c’est ce qu’on appelle, abusivement encore, la taille basse. Cette mesure est moins critique de façon générale, mais peut s’avérer utile sur certaines morphologies pour parfaitement adapter la toile.
  3. le tour de hanches (94 cm), mesuré au point le plus large, en incluant les fesses : on appelle aussi cette ligne la ligne de bassin.
  4. pour le pantalon, la hauteur de jambe (100 cm), mesurée de la taille au sol, la hauteur d’entrejambe (77 cm) mesurée sur la face interne de la jambe, le tour de cuisse (54 cm) au point le plus fort de la cuisse, le tour de genou (34 cm) et le coup de pied (30 cm) sont des mesures secondaires utiles pour pouvoir dessiner la fourche, établir la longueur du pantalon et assurer un passage du pied sans encombre dans la jambe du pantalon.
  5. Pour le corsage, on rajoutera le tour de poitrine (84 cm), mesuré en passant le ruban sur le saillant de la poitrine

Les mesures sont prises à nu (ou sur un vêtement près du corps), sans serrer et en n’oubliant pas de respirer !

StageCouture-Mesure

Le patronage est là pour faire en sorte que tous les vêtements tombent parfaitement sur vous, quelle que soit votre morphologie, donc inutile de se déformer à la prise des mesures !

Enfin, quelques règles de base à connaître

  • La distance normalisée entre la taille et les hanches est de 22 cm,
  • la distance normalisée entre la taille et les petites hanches est de 9cm.

Vous trouverez également des professeurs qui vous parleront de 10 et 20… bon c’est du détail, au final ça ne change pas grand chose quand on raisonne sur une personne physique car on va toujours réajuster un peu sur pièce, mais ça commence à être utile quand on veut créer un modèle sur la base d’un tableau de tailles standards, ou bien repérer ces lignes sur un patron tout fait.

Les outils et la méthode de traçage

J’ai découvert un nouvel outil, le perroquet, ou même mieux, le pistolet. J’en avais déjà vu bien sûr, mais je ne savais absolument pas m’en servir ! Or ce sont des outils de traçage indispensables au même titre qu’une grande règle plate de 50 ou 100 cm et une grande équerre.

Dans l’atelier, nous avions la chance de pouvoir travailler sur des tables hautes, longues et larges, ce qui facilite grandement le travail. Moi aussi un jour j’aurai mon atelier…

En termes de méthodologie :

  • les patrons de base sont toujours réalisés dans un cadre de traçage rectangulaire dont la largeur est égale à la largeur cumulée du demi-devant + le demis-dos du vêtement (parfois espacés de 2-3 cm au milieu). La hauteur dépendra du type du vêtement souhaité et du rendu.
  • on rajoute toujours 1 cm de largeur au demi-devant et on enlève 1 cm de largeur au demi-dos du vêtement. La demi-largeur totale reste inchangée mais cela permet de déporter légèrement la couture de côté vers l’arrière et d’éviter de la voir quand on est de face ! Question d’esthétique !
  • le demi-dos sera toujours tracé à gauche et le demi-devant à droite dans le cadre, ceci pour en fait patronner le côté droit complet du vêtement.
  • toutes les courbes, les angles, pinces, emmanchures, fourche, encolure sont galbées au pistolet pour éviter les becs disgracieux, et en respectant les platitudes dans les coins
  • enfin, on tracera toujours la ligne de droit fil notée DL (Droite Ligne), et on annotera le patron avec les mentions DEVANT et DOS.

Les pinces

Les pinces sont de petits rentrés de tissus qui permettent de mettre en forme le vêtement (passer de la 2D à la 3D) et de l’ajuster aux courbes du corps.

Les profondeurs et longueurs de pinces sont plus ou moins normalisées, et il existe quelques règles simples quand on souhaite dessiner les pinces sur un patron de base ou en ajouter pour ajuster un vêtement :

  • une pince sera conservée si elle fait au moins 1cm de profondeur (soit 1/2 cm de chaque côté du milieu de pince), sinon elle sera en général supprimée et répartie dans les autres pinces existantes sur le vêtement ou dans les coutures de côté. Sauf si vous souhaitez un effet de style particulier avec une mini-pince! C’est ça aussi la couture, on fait bien ce qu’on veut !
  • A l’inverse, si la profondeur de pince nécessaire pour ajuster le vêtement devient trop importante (supérieure à 3cm) il vaut mieux la répartir en deux pinces sur le demi patron.
  • pour le patron de jupe et de pantalon, les pinces devant sont moins profondes et moins longues que les pinces dos qui, elles, s’ajustent à des courbes souvent plus marquées (la cambrure dos et les fesses). Généralement, les pinces devant feront 2cm de profondeur sur 7 à 9 cm de long, là où les pinces dos feront plutôt 3cm de profondeur sur 10 à 12cm de long. Bien entendu, il conviendra de vérifier le tombé du vêtement et d’adapter au besoin, chaque corps est unique !
  • pour le corsage, le patron de base prévoit 2 pinces de taille devant et dos, une pince de bretelle devant qui arrive au saillant (= pointe) de la poitrine et une pince omoplate au dos souvent omise…

Sur un patron, les pinces peuvent être déplacées, supprimées, regroupées, transformées en découpes et permettent alors de changer le tombé, l’ajustement, la forme et le style du vêtement.

A partir du patron de base, on déduit toutes les formes de vêtements en travaillant quasi uniquement sur les pinces !

L’aisance et les marges de couture

On travaille toujours un patron de base à partir des mesures du corps.

Aussi, si on cousait tel quel le patron obtenu, on ne pourrait pas entrer dedans ! Il faut rajouter de l’aisance, c’est à dire quelques cm de tissu pour que le vêtement enrobe le corps sans le coller.

L’aisance s’ajoute sur les coutures de côtés uniquement du patron de base, et dépend du confort personnel et du tissu utilisé pour travailler.

Rajouter 2 cm d’aisance veut dire qu’on ajoute 2 cm en largeur sur le vêtement complet, donc 0.5 cm seulement sur chaque côté !

En moyenne (encore une fois, la toile sera votre amie !), on ajoute l’aisance comme suit :

  • poitrine : entre +2 et +3 cm suffisent afin de conserver le galbe sans flotter
  • taille : entre 0 et +4 cm selon le tissu et le tombé souhaité
  • hanches : entre +4 et +6 cm pour pouvoir s’asseoir, se baisser etc…

Plus le vêtement final doit être ajusté plus l’aisance doit être faible. On peut même avoir une aisance négative sur un tissu très extensible (-2 cm par exemple) car l’aisance est alors apportée par la matière extensible elle-même. A contrario, plus le vêtement doit avoir un drapé fluide ou est cousu dans un tissu chaîne et trame rigide, plus on va rajouter d’aisance pour le confort.

Une fois l’aisance ajoutée, il ne reste plus qu’à rajouter tout autour de chaque pièce du patron les marges de couture qui permettront d’assembler le vêtement !

2- Du patron de base à la toile

Jour 1 – La jupe

C’est sans nul doute le plus simple des patrons de base.

Il existe des tas de tutos sur le net si vous souhaitez en faire un pour vous sans faire ce stage. La réalisation du patron en lui-même m’a pris la matinée (3h) et j’ai cousu la toile sur l’après-midi.

Pour mon patron de base de jupe, j’ai ajouté 4 cm d’aisance au total sur la largeur des hanches et rien à la taille.

La première toile s’est avérée trop grande, essentiellement à cause de la prise des mesures approximative au niveau des hanches (96 cm mesurés au lieu de 94 cm réels).

De plus j’avais un peu trop galbé les courbes au pistolet ce qui faisait des « oreilles » au niveau des hanches… pas très classe. Je dois dire que le maniement du pistolet nécessite de l’entrainement ! Si vous avez des conseils, je suis preneuse !

J’ai donc repris mon patron de base en réduisant la dimension des hanches de 0.5 cm en largeur sur le demi-devant et le demi-dos (soit 2 cm en tout), regalbé les coutures de côté, rajouté les nouvelles marges de coutures et voila le résultat !

StageCouture-8

StageCouture-9

Je n’ai pas réalisé la ceinture de base qui se constitue d’un rectangle de longueur égale au tour de taille et de largeur 4 ou 5 cm maximum (marges de couture incluses).

J’ai en revanche utilisé la fin de la journée pour apprendre quelques modifications simples du patron de base de jupe pour en faire une jupe évasée, une jupe à pans, une jupe avec découpes aux hanches ou sur la longueur, le tout en triturant les pinces.

Si cela vous intéresse, je ferai un article dédié sur le sujet.

Jour 2 et 3 – Le corsage

Là c’est une autre paire de manches (sans jeu de mot) !

Faire le corsage de base est non seulement beaucoup plus long et complexe que faire la jupe de base, mais cela nécessite clairement l’aide d’un professeur et/ou le soutien d’un livre de modélisme pour ne pas se perdre dans les étapes et les tracés !

En tout cas, cela m’a semblé beaucoup moins intuitif que la jupe ou même le pantalon, et j’ai quand même mis presque une journée entière pour terminer le traçage, galber les emmanchures, ajouter l’aisance et les marges de couture et découper mon patron final !

Cependant, même si je ne pense pas réussir à retracer seule ce corsage de base, je dois dire que la toile correspondante est parfaitement adaptée à ma morphologie et n’a nécessité aucune retouche. Tout tombe pile poil ! Quelle satisfaction !

StageCouture-10

StageCouture-11

Il ne me reste plus qu’à reprendre les emmanchures qui sont un petit peu serrées et descendent légèrement trop bas sur l’épaule, et peut-être retoucher le surplus de tissu dans le dos (on le voit bien sur la photo !).

A ce corsage, il faudra rajouter la manche de base, que je n’ai pas encore faite.

Mais là, je peux dire que je possède définitivement un patron de corsage quasi parfait pour moi !

Jour 4 – Le pantalon

Le pantalon est une pièce qui me faisait peur, peut-être parce que c’est une pièce dont le tombé et la forme sont déterminants dans le seyant du vêtement. Quelle fille personne ne se regarde pas sous toutes les coutures lorsqu’elle choisit un pantalon ?

  • Est-ce qu’il ne fait pas ressortir ma culotte de cheval (éventuelle) ?
  • Est-ce que les poches sont placées correctement pour être flatteuses sur les fesses ?
  • Est-ce que la fourche n’est pas trop basse, trop haute ?
  • Est-ce que les pinces/plis ne me grossissent pas ?
  • Est-ce que la ceinture ne me serre pas trop une fois que j’ai déjeuné ?

Bref, tracer le patron de base du pantalon, c’est prendre conscience des ses formes à un endroit plutôt stratégique de la morphologie féminine… mais c’est aussi prendre conscience des formes de pantalon qui nous iront et celles qui ne nous iront pas ! Alors on y va !

Étonnamment, le patron de pantalon c’est simple : ça n’est rien de plus que le patron d’une jupe avec une fourche en plus !

Voici le résultat sur la toile réalisée à mes mesures avec 4 cm d’aisance aux hanches et 2 cm sur le reste de la jambe.

StageCouture-5

StageCouture-6

Si la toile colle plutôt bien au corps, elle nécessite quelques ajustements selon mes critères de confort et de seyant, comme rajouter un peu d’aisance aux hanches pour la fluidité, modifier le tombé des hanches au genou et descendre la fourche qui était trop haute.

Ce patron de base de pantalon ne me satisfait pas pleinement dans la mesure où je n’ai pas encore abouti à la forme de base qui constituerait mon modèle parfait à reproduire indéfiniment. Mais quelques toiles supplémentaires viendront à bout de ce projet j’en suis sure !

3- Bilan du stage

Je suis ravie de ce stage qui non seulement m’a vidé la tête de mon quotidien habituel mais m’a en plus apporté de nouvelles perspectives en couture. Je me sens beaucoup plus armée pour créer mes propres patrons de vêtement à mes mesures avec les détails de style qui me plaisent.

En plus, suite à un changement de planning, il me reste en réalité une demi-journée de stage à faire encore. Je pense l’utiliser pour modifier les patrons de base en vue d’en faire une nouvelle pièce mode. Je suis actuellement en pleine recherche d’inspiration sur pinterest. Je pense arrêter mon choix sur une robe, avec des détails de pinces ou de plis stratégiquement placés … affaire à suivre !

Enfin j’en profite pour remercier mes professeurs pour leurs précieux conseils et leur patience tout au long de ces 3,5 jours : Virginie, Laura, César, un grand merci à vous !

J’ai hâte qu’un stage de modélisme Niveau 2 voie le jour au cours des créateurs !

J’espère que ce long article ne vous a pas endormis, et que cela vous donne des idées pour diversifier vos projets couture !

A bientôt pour d’autres créations, avec peut-être certaines issues de ces nouvelles connaissances en patronage ? 😉

 

 

 

L’Impertinent printanier

limpertinent-10

Je vous retrouve pour une nouvelle cousette de printemps, déjà étrennée au bureau ! Vous l’avez d’ailleurs peut-être déjà aperçue plusieurs fois sur mon compte Instagram(@bobinesetbabines), mais le mauvais temps a retardé les prises de photos en extérieur…

Il s’agit de mon petit chemisier sans manche, l’Impertinent de MLM Patrons, dans une magnifique popeline Cui-cui de Fifi Mandirac par Atelier Brunette trouvée l’an passé chez France Duval-Stalla.

J’adore son col claudine qui lui donne un air sage, son ourlet arrondi qui permet de le porter par dessus un pantalon, et ce tissu coloré qui apporte le soleil avant l’heure.

Aucune difficulté dans la réalisation, cependant, pour un fini propre, j’ai cousu les épaules et les côtés en coutures anglaises. L’ourlet est lui simplement surjeté et cousu. Les boutons, que j’ai voulus discrets, viennent de chez France Duval-Stalla et les emmanchures sont finies au biais Frou-Frou.

Bref, un patron tout mignon à décliner à volonté !

limpertinent-2

I come back with a new spring project already worn and validated at the office ! You might have seen it already on my Instagram account (@bobinesetbabines) but the bad weather made it difficult to shoot anything outside…

I’m talking about my little sleeveless button-up, L’Impertinent by MLM Patrons in the amazing Cui-Cui poplin from Fifi Mandirac by Atelier Brunette I found last year at France Duval-Stalla’s boutique.

I love the cute collar, the round hem that fits perfectly above a pair of trousers and the colored fabric which brings sun in my closet.

No difficulties for this shirt, but I decided to pay huge attention to the details with french seams at the shoulders and sides. The hem is simply overlocked and sewn in place, the simple white buttons come from France Duval-Stalla boutique and the harmholes are finished with Frou-Frou bias.

A very cute pattern to decline in many versions !

limpertinent-6

limpertinent-4

limpertinent-8

limpertinent-7

Look

Jupe / Skirt – GAP

Ballerines / Flats – Elizabeth Stuart


Patron / pattern : L’Impertinent- MLM Patrons – taille / size S

Tissus / fabric : Popeline de coton / Cotton PoplinCui-cui Fifi Mandirac x Atelier Brunette

Modifications / alterations : Devant et dos raccourcis de 2 cm / Shorten front and back by 2 cm

Lieu de prise des photos / Pictures taken at : Rue Récamier, Paris 6ème

Esprit marin en Confortable

LeConfortable-6

Je continue doucement à avancer dans la couture de ma collection d’Automne-Hiver 2015 avec une pièce cosy et intemporelle : le sweat marinière.

J’ai choisi le patron de Marisa, le Confortable, que j’ai travaillé plutôt en mode blouse que sweat en suivant le tuto posté sur son blog. En effet, la coupe étant très loose, et sachant que je comptais porter ce top seul et pas toujours en guise de pull, j’ai préféré réduire l’ampleur globale de 0.5 cm au pli sur le devant et le dos et ne pas ajouter de marges de couture.

J’ai trouvé cet hiver aux Coupons de Saint-Pierre une jolie maille polyester rayée noir et blanc, idéale pour ce projet, extensible sans se déformer, un peu lourde, pour donner de la tenue à ce modèle.

Quoi de mieux pour tester un montage complet à la surjeteuse ! Toutes les coutures ont été réalisées au surjet 4 fils après un bati rapide à la machine à coudre pour assurer les raccords côtés. Les ourlets des manches et du bas ont été faits grâce à la fonction recouvreuse de ma Desire3. Enfin, j’ai choisi de remplacer le biais d’encolure par une parementure.

Je suis ravie du résultat, un projet facile à coudre tout en s’accordant parfaitement avec le reste de ma garde-robe !

LeConfortable-4

I go on sewing my Fall/Winter 2015 collection with a must-have piece : the navy sweater.

I chose Marisa‘s Le Confortable pattern and decided to sew it as a blouse rather that a real sweater following the tutorial she posted on her blog. The cut being very loose, and knowing that I planned to wear it also alone, I preferred to reduce width by 0.5 cm on the fold of front and back pieces, and didn’t add any seam allowances to the pattern.

For this project, I found at Coupons de Saint-Pierre a nice black and white stripes knit which is stretch and heavy enough to ensure a good shape to the final garment.

This fabric was a good opportunity to test the full assembly with my serger ! All seams are serged with 4 threads after basting pieces together to ensure pattern matching on the sides. Hem and Sleeves are finished with the coverlock stitch and I replaced the neckline biais by a self made facing.

I love how this project turned out, and it’s really piece of cake to make ! I really recommend it !

LeConfortable-7

LeConfortable-12

LeConfortable-3

LeConfortable-11

LeConfortable-1

Look

Bottines / Low bootsAndré

Jean – GAP

Béret / HatSinéquanone


Patron / pattern : Le Confortable MLM Patrons – Taille S sans marges (sauf à l’encolure) / S size without seam allowances (except at the neckline)

Tissus / fabric : Maille rayée noire et blanc / black and white striped knit – Coupons de Saint-Pierre

Modifications / alterations : -0.5 cm au mileu devant et dos, pas de marges, parementure au col, -4cm à l’ourlet du bas / -0.5cm on the center back and front, no added seam allowance, neckline finished with facing, -4cm at the hem

Lieu de prise des photos / Pictures taken at : Quai des Champs Elysées – Paris 8 ème

Coup de Blush sur l’Indécise

Indecise-1

Non, non ! Je ne compte pas transformer ce blog en blog beauté (bien que ce soit également une de mes lubies) mais bien rester dans le domaine de la couture.

Je vous présente la première pièce de ma collection A/H 2015 : L’indécise par MLM Patrons.

C’est la petite blouse que j’ai choisie parmi les propositions de Marisa pour une première tentative avec la marque bien connue de la blogosphère couture, car je trouve ce modèle très polyvalent que ce soit dans les détails couture proposés (poignets, col) ou dans la coupe générale qui me semble correspondre à la fois à ma garde robe de bureau ou de WE.

Un coupon de tissu Bye Bye Birdy Blush par Atelier Brunette acheté chez France Duval-Stalla attendait patiemment de trouver le patron de chemisier ou de tunique boutonnée qui lui correspondait. J’aime ces petits oiseaux en origami qui me rappellent mon séjour de 3 ans au Japon et cette couleur pêche très douce et féminine sera parfaite pour égayer l’automne-hiver.

Pour cette version, j’ai simplifié le modèle en supprimant le col et les poignets mais en gardant tout de même les manches longues plus adaptées à la saison qui se refroidit enfin. La patte de boutonnage est passée sous mon pied de biche sans encombre, pas de dégât à déplorer ! Tout comme pour les boutonnières même si elles ne sont pas parfaites. Les boutons ton sur ton, quant à eux, proviennent de la mercerie Frou-Frou et ajoutent un petit côté chic bienvenu à cette blouse des plus sobre.

Je n’ai fait aucune modification sur le patron coupé en taille S et élargi au M sur les hanches, mais au final la couture des manches tombe un peu trop bas sur l’épaule à mon goût. La finition de l’encolure au biais est nette, mais je crois que je préfèrerais une version avec un petit col droit sur une encolure moins large. Enfin, la prochaine fois je doublerai les marges de couture pour faire des coutures anglaises partout (en attendant ma surjeteuse de Noël !!! youpi !!!), parce que le zigzag machine ne me plait plus et que je commence à devenir plus regardante sur les finitions et la durabilité des vêtements home-made.

Allez, place aux photos !

Indecise-4

Let me introduce the first piece of my Fall/Winter Collection : L’indécise by MLM Patrons.

This is the little blouse I chose among all Marisa’s propositions to start with this well known pattern brand, because I find it very versatile thanks to many sewing detail options (wrist band, collar) and I also like the shape that matches my style both for work and on week-ends.

My Bye Bye Birdy Blush fabric by Atelier Brunette bought at France Duval-Stalla fabric store was patiently waiting in my stash for the perfect shirt or blouse pattern. I love the little origami birds that remind me my 3 years stay in Japan, as well as the peachy color that is very feminine and joyful for the season.

For this first take, I simplified the model removing collar and wrist bands while keeping the long sleeves for the coming winter. The button placket when smoothly under the presser foot as well as the button holes, although they’re not perfect. The assorted buttons come from Frou-Frou notions store give some chicness to the very simple design.

No alterations needed for this blouse cut in S size, grading to a M at the hips, but finally I findthe sleeve seam falling a little too low on the shoulder. The bias finished neckline is neat, but I think I would prefer it with a stand collar. Finally, next time I’ll go for French seams because the machine zigzagged edges are not neat and durable enough for me as I progress on home made garments.

I let you with some more pictures !

Indecise-3

Indecise-6

Indecise-8

Indecise-10

Indecise-2

Indecise-9

Indecise-7

Indecise-5

Look

Jupe / Skirt- GAP

Veste / Jacket – Camaïeu

Bottes / Boots from Japan


Patron / pattern : L’indécise MLM Patrons – Taille/Size S élargie au M aux hanches

Tissus / fabric : popeline Bye Bye Birdy Blush par Atelier Brunette France Duval-Stalla

Modifications / alterations : aucune

Lieu de prise des photos / Pictures taken at : Rue de Buci – Paris 6ème

Back to basics

Parce qu’il faut bien continuer…

BackToBasics-8

J’ai choisi, pour ce projet rapide et facile trouvé dans un ancien Burda de Mars 2011, d’utiliser les chutes de ma robe Dolce Vita en broderie anglaise. Un top blanc, un peu boxy, ras du cou, ça passe avec tout non?

Son truc en plus, c’est la petite fente dans le dos, fermée par un bouton et une bride de biais fin, pour pouvoir passer la tête. Mais le mode opératoire « burdesque » m’a laissée un peu sur ma faim concernant la finition…

La prochaine fois j’opterai pour une fente indéchirable, bien plus classe et plus solide. Voire, je creuserai l’encolure pour qu’elle tombe bien en dessous des clavicules, ce qui avec l’expérience, s’avère beaucoup plus flatteur sur moi avec ma petite poitrine et évitera d’avoir recours à cette fente peu pratique au final.

« Mini poitrine, Maxi décolleté ! » Cristina sort de ce corps !

Le top garde bien sa forme dans ce tissu un peu lourd, mais je pense que le rendu sera aussi bien et peut-être encore plus confortable encore dans une popeline fine ou un crêpe léger.

Ce patron me paraît être une bonne référence de basique à partir de laquelle on peut vraiment s’amuser à modifier les détails de manches, d’encolure, la longueur pour répondre à toutes les envies de garde robe de l’année 🙂 !

Et pour vous le présenter, rien de mieux qu’un peu de paillettes, de lumières et d’esprit de fête en ces temps difficiles à Paris.

BackToBasics-4

 

For this project found in a Burda from March 2011, I chose to use the left overs of eyelet coton fabric from my Dolce Vita dress. A white, boxy, high neckline top is a must have don’t you think?

The little detail is the back slit at the neck line, closed with a small button, and necessary to slam into the top. But the way Burda is proposing to finish this slit is a bit weird and doesn’t convince me in terms of finish…

Next time I’ll go for a untearable slit, to reach a neater and classier finish. Or even better, I will deepen the neckline, which will avoid the need for the slit and will be much more flattering for my small bust !

Mini bust, maxi décolleté ! Cristina Cordula would say !

The top keeps its shape in my midweight fabric, and I think it will drape nicely and be even more comfortable in a lightweight poplin or crepe.

Thus, I keep this pattern as basic reference since I can easily transform either neckline or length or sleeves as I fancy!

To present it, nothing better than flakies, lights and party atmosphere in those difficult times in Paris…

BackToBasics-18

BackToBasics-7

BackToBasics-22

BackToBasics-24

BackToBasics-6

BackToBasics-14

BackToBasics-20

BackToBasics-1

Look

Manteau / CoatKookai (current collection)

Short/ Short pantsCamaïeu

Bottines / Low Boots André


Patron / pattern : Tunique #118 – Burda Mars 2011 – taille / size 36

Tissus / fabric : Broderie anglaise / eyelet cotonCoupons de Saint-Pierre

Modifications / alterations : Adaptation du patron pour petite stature / « Petite » alteration

Lieu de prise des photos / pictures taken at : Le Bon Marché – Paris