Projet Fashion #6 – La finale

Bonjour à tous,

Nous voici arrivés à l’étape ultime de cette première saison de Projet Fashion et au dernier article de cette série (snif !)

Je dois avouer que si le concept de l’émission me plaît toujours autant, le show à l’américaine a parfois manqué, en particulier sur ce dernier épisode pour lequel le rythme n’était pas au rendez-vous. Un côté un peu trop protocolaire, pas assez spectaculaire pour ce grand défilé de créateurs en herbe.

Mais malgré ces lacunes de production, Joffrey, Pierre-Henry, Louis et Adeline nous ont encore démontré toute l’étendue de leur jeune talent !

Le défi

Les candidats ont 6 semaines pour créer une collection de 9 silhouettes, sur le thème de leur choix et avec les matières de leur choix. Un grand defilé qui se tiendra pendant la Fashion Week finira de départager les 3 finalistes: le grand gagnant emportera 30000€ pour lancer sa collection et bénéficiera du soutien de la Fédération Française du prêt-à-porter féminin.

Mon top 3

Pour cette finale, point de top 3 traditionnel car je préfère annoncer la couleur tout de suite, je suis d’accord avec le classement du jury (nonon, je n’ai pas été payée…)

Pour moi, la meilleure collection est bel et bien celle de notre éternel second Pierre-Henry, qui a su décliner son thème « Nonchalance Parisienne » sur différentes pièces et matières et nous a présenté une collection à son image. C’est aussi la collection qui contient le plus de pièces qui me correspondent en terme de style, et que je pourrai donc acheter.

La collection de Joffrey, que je classe en second, témoigne encore de sa grande maîtrise des coupes et des formes féminines, mais j’y trouve quelque chose de brouillon. Il a manqué un fil rouge qui relie les pièces entre elles.

Enfin, chapeau-bas à Adeline et Louis qui, s’ils n’ont pas rendu une collection parfaite sur le plan technique, ont clairement osé se lâcher dans la création, avec beaucoup de clins d’oeil aux défis des épisodes précédents. Il y a un parti pris, plus risqué, moins commercial (comme l’a noté très justement le jury) et je salue cette performance.

Donc aucun suspense concernant mon podium des créateurs, aussi je vous propose plutôt un podium des créations avec ma pièce préférée pour chacun des finalistes !

Numéro 1

Comme je le disais, Pierre-Henry a une vision de la femme qui me correspond parfaitement, de la matière, des couleurs, des coupes courtes mais sans vulgarité.

source Fashion Room d8.tv

source Fashion Room d8.tv

J’ai adoré sa déclinaison des jupes courtes en résille 3D, jupes que je pourrais tout à fait imaginer trôner dans mon dressing et porter tant en soirée qu’au boulot.

Source Tumblr de Pierre-Henry

Source Tumblr de Pierre-Henry

D’autres pièces ont également attiré mon attention dans cette belle collection, comme par exemple son ensemble body blanc et pantalon noir qui ont merveilleusement cloturé son défilé avec son mannequin fétiche, mais définitivement, Pierre-Henry excelle dans le court !

Numéro 2

Chez Joffrey, ce sont pour les silhouettes pantalons que je craque.

Source Fashion Room D8.tv

Source Fashion Room D8.tv

Il a cette façon bien à lui de tailler des pantalons ajustés comme il faut, avec ces détails de coupe ou ces effets graphiques bien placés qui font toute la difference. Associés à un chemisier fluide très sage et à ses vestes graphiques, il nous concocte la tenue boyish idéale pour une soirée chic, ou une réunion importante au bureau.

Numéro 3

Chez Adeline et Louis, je vais trouver mon bonheur dans des pièces plus casual, ou très festives. Soyons honnêtes, je ne pourrai pas porter les créations de ce duo tous les jours, mais une silhouette m’a tapé dans l’oeil : Le pantalon a sequin vert/bleu associé au bombers.

source Fashion Room d8.tv

source Fashion Room d8.tv

Bien vu le côté vintage et bling-bling sans être ringard.

Ce n’est pas franchement mon style, mais je pense que j’oserai prendre le risque, surtout pour le pantalon que je trouve très réussi tant dans le choix de la coupe que de la matière !

Le Bilan

Bravo à Pierre-Henry qui a mérité selon moi cette victoire sur Projet Fashion, mais je suis sûre qu’autant lui que Joffrey ont une belle carrière devant eux. La relève est assurée côté mode prêt-à-porter et Haute Couture.

Si vous voulez vous procurer quelques pièces de Pierre-Henry, vous pouvez le retrouver sur Brandalley ou sur Mon Défilé.

A très vite !

Ma petite robe grise

La voilà ma petite robe Vanessa Pouzet cousue en flanelle de laine grise ! Et je dois dire que je n’en suis pas peu fière.

Elle a raison Vanessa quand elle dit que le résultat est digne d’un pro. En effet, toute la subtilité de ce modèle réside dans un montage astucieux qui se passe essentiellement sur l’envers du vêtement et garantit un rendu impeccable.

Ma seule entorse aux instructions concerne les manches que je n’ai pas doublées par crainte d’avoir trop chaud. Je les ai donc fixées directement sur la robe, en prenant la double avec, ce qui stabilise le tout.

Je me suis aussi inspirée de diverses interprétations de ce patron vues sur le net, et en particulier celle de Grains de Maïs qui m’a tapé dans l’oeil, concernant les finitions. D’où l’idée du tissu à pois pour les parements d’encolure devant et dos. Mais, peu habituée à ce genre de fantaisie, j’avais prévu de passer un ruban de reps fin entre les deux tissus de la doublure en guise de passepoil pour mettre en valeur les découpes, mais j’ai oublié. Pas douée la fille !

Mais je retiens, pour un prochain projet, ces détails qui font toute la différence.

Je pense sérieusement réutiliser ce patron, mais la prochaine fois, je me contenterai de couper un 36 de haut en bas car l’aisance du modèle est largement suffisante et la robe aurait méritée d’être un peu plus fit sur moi (question de goût). Je choisirai également un tissu plus fin type lin ou coton fluide, pour une version printemps/été, car ma flanelle s’est avérée plus épaisse que prévu.

Ce n’est pas trop grave vu que la chaleur n’est pas encore là ! Je devrais pouvoir profiter de ma nouvelle robe pendant encore quelques jours !

LaPetiteRobeGrise-14

Here it is my « petite robe » from Vanessa Pouzet in a nice gray wool flannel! And I must admit I’m quite proud of it!

Vanessa is right when she says that the result is very close to a professional work. Actually, the trick to reach this almost perfect result is a very clever assembling method that garantees a neat finish from all sides.

I just omitted to line the sleeves to avoid being too hot. So I fixed them directly on the body, taking the rest of the lining in the seam, which keeps everything in place!

I also found great inspiration on the web regarding possible customization of the model, and was thrilled by Grain de Maïs’s interpretation, so I decided I would copy the details on the lining with my polka dot fabric. It was my first attempt for such kind of detailed finish and I completely forgot the biais tape I intended to insert between both lining and fabric… stupid girl !

Next time !

Those little details on the inside of the garment really give a neat result and this little bit of something that makes your creation unique.

I will definitely reuse this pattern, but next time I will probably downsize the dress to a 36 from head to toe as the pattern provides enough ease for my body and I really prefer more fitted designs. Also I will try it in a lighter fabric for a spring/summer look, as my flannel appeared to be thicker than expected.

By chance, spring is not totally there yet in Paris, and I should be able to enjoy this brand new dress during a few more days!

LaPetiteRobeGrise-2

LaPetiteRobeGrise-12

LaPetiteRobeGrise-4

LaPetiteRobeGrise-11

LaPetiteRobeGrise-8

LaPetiteRobeGrise-10

LaPetiteRobeGrise-16

LaPetiteRobeGrise-21

LaPetiteRobeGrise-22

LaPetiteRobeGrise-18

Look : 

ceinture / belt Monoprix

collants / tights – Doré Doré

bottes / bootsABC Mart

sac / bagLe Tanneur

trench coat – Promod

 


Patron / pattern : La petite Robe – Vanessa Pouzet – taille / size 36-38

Tissus / fabric : Flanelle de laine / wool flannel – Marché Saint-Pierre, coton à pois / polka dot cotton – Okadaya Shinjuky (Tokyo)

Modifications / alterations : adaptation du patron à ma petite taille / shorten the pattern to fit my petite measurements

Projet Fashion #5 – La Robe du Jour J

Bonjour à tous,

Je vous retrouve pour partager mon avis sur l’épisode 5 de Projet Fashion.

Cette semaine, le thème se complique avec la Robe de Mariée. Et le juré surprise du jour n’est autre que la créatrice parisienne de robe de mariée, Delphine Manivet.

source lovalinda.fr

source lovalinda.fr

 

Le défi

Les candidats auront vingt-quatre heures et 30 000€ de dentelle de Calais à leur disposition pour confectionner une somptueuse robe de mariée. Mot d’ordre : intemporalité et surtout pas de gaspillage avec une matière si noble et si délicate (et si chère !!) 

Mon top 3

On reprend le modèle initial de ces posts et je vous livre mon top 3 de la semaine !

Le thème de la robe de mariée est un grand classique de ce genre de concours, et c’est vrai que tous les grands couturiers continuent de nous émerveiller avec leurs sompteuses robes tout en délicatesse, en fluidité, et parfois même brodées de bijoux lors de leurs défilés.

La différence ici, comme l’a intelligemment souligné Roland Mouret, c’est qu’on demande à nos couturiers en herbe de créer UNE robe de mariée et non de démontrer leur capacité à devenir des créateurs de robes de mariée. Nuance subtile qui doit être prise en compte dans le jugement final.

Le choix de la dentelle de Calais comme matière de base est audacieux vu son caractère précieux, mais en même temps à jour exceptionnel, robe exceptionnelle 🙂 !

Cet épisode m’a replongée dans les souvenirs de mon propre mariage pour lequel j’avais choisi une robe avec un bustier baleiné semi transparent et une jupe volumineuse en tulle vaporeux.

J’avais flashé sur la robe dès que je l’avais vue et elle avait ce côté robe de princesse sans pour autant tomber dans la meringue ringarde. Quand je regarde les photos de cette journée aujourd’hui, je me dis que j’ai fait le bon choix, celui d’une robe 100% moi, et je comprends le conseil de Delphine aux candidats : quand plusieurs années après, la mariée regarde ses photos, elle doit continuer à se trouver belle et actuelle.

Numéro 1

La robe qui remporte mon premier prix est sans conteste celle de Pierre-Henri.

Malgré des manches manifestement peu confortables (en tout cas elles semblent sérieusement entraver les mouvements de base inévitables lors d’un mariage à savoir manger, boire, danser 🙂 ) le style est parfait et la dentelle est mise en valeur avec cette coupe taille basse et ces plis qui font danser le bas de robe. Et les poches !!! Quelle idée, et quelle allure !

source fashion room d8.tv

source fashion room d8.tv

Avec cette robe, Pierre-Henri gagne son pari d’une robe qui pourra être portée souvent pour des cocktails ou des soirées, et fait de sa robe de mariée une création qui vivra avec sa proprétaire au lieu de vieillir au fond d’un placard dans sa housse !

Perso, une robe comme ça, sans les manches, et peut-être teintée dans une couleur pastel, je la porte sans problème pour une occasion ou pour le mariage d’une amie 😀 ! Je suis la « girl next door » évoquée par Roland Mouret ! Ah Ah Ah !

Numéro 2

A la deuxième place, je mets Joffrey.

Ce garçon continue de m’étonner et a encore une fois signé une robe à son image : délicate, inspirée, moderne, et inattendue. Quelle audace que cette combinaison pantalon !

Je ne lui offre que la deuxième place car je ne me vois pas porter cela, et le caractère intemporel me semble moins évident que pour la robe de Pierre-Henri. Autant la combinaison est revenue à la mode ces derniers temps, autant pour un mariage, j’ai quand même du mal à me projeter dans une tenue comme celle-là.

source fashion room d8.tv

source fashion room d8.tv

Mais au delà de cette question de goût, le travail à la main de la dentelle et de la mousseline en superposition est remarquable, les finitions impeccables dans un temps imparti plus que court, et la coiffe réalisée dans le mini défi vient finaliser cette silhouette venue d’ailleurs.

Joffrey a définitivement tout d’un grand couturier.

Numéro 3

Alors là, gros dilemme et grosse déception de la part d’Adeline et Louis. La robe de Louis est pour moi inachevée. Oui il y a de l’idée avec ce ventre dénudé, oui la superposition de dentelle est réussie, mais la coupe est sans saveur, et la robe n’est pas ajustée, ça baille, ça manque carrément de raffinement.

De l’autre côté Adeline, avec ENCORE un effet corset, ENCORE un travail de découpe et de montage exemplaire, une technicité avérée, mais une robe tristoune… Je ne vois pas là une robe de mariée, mais juste une belle robe. L’idée du voile/traîne/boléro est en revanche une très belle idée, même si le travail de découpage est bâclé.

Si je devais choisir, je porterai plutôt la robe d’Adeline, car elle peut tout de même être adaptée à la deuxième partie de soirée d’un mariage, ou bien à une mariée plus agée, ou à une cérémonie de deuxièmes noces pour lesquelles en général on abandonne la meringue…

source fashion room d8.tv

source fashion room d8.tv

Bref, une jolie robe, un beau voile, de la belle matière mais pas une belle création.

Le Bilan

Je suis mitigée quant au choix du jury de garder les quatre candidats avec le scoop du duo Adeline/Louis pour la finale.

Après tout c’est un concours, et j’ai comme l’impression que les règles changent un peu au gré du vent…

Bon enfin, tant mieux pour nos candidats, et je dois dire que le quatuor final est plutôt agréable à suivre avec des personalités sympathiques, pas trop excentriques, et une ambiance qui est plus celle d’une équipe que d’un concours. Et ça, j’apprécie.

J’ai hâte de voir les collections que nous préparent nos jeunes créateurs, et j’espère un final grandiose !

A très vite !